Agression d'Yvan Colonna : en Corse, l’université de Corte bloquée en soutien

REACTION Le parti indépendantiste Corsica Libera a appelé sur Twitter à marcher contre la préfecture ce samedi à Ajaccio

20 Minutes avec AFP
— 
Des Corses se sont également réunis en soutien à Yvan Colonna devant la préfecture d'Ajaccio dans la nuit
Des Corses se sont également réunis en soutien à Yvan Colonna devant la préfecture d'Ajaccio dans la nuit — ANGELE RICCIARDI / AFP

« Statu francese Assasinu » (l’Etat français assassin) et « Gloria Ate Yvan » (Gloire à toi Yvan) figurent sur deux banderoles écrites en corse entourant le drapeau à tête de Maure. L’Université de Corse située à Corte (Haute-Corse) était bloquée jeudi par des étudiants en soutien à Yvan Colonna, grièvement blessé après avoir été agressé mercredi à la prison d'Arles, a-t-on appris auprès d’un syndicat étudiant et de la présidence de l’université.

Tous les campus sont bloqués et il n’y a pas cours

« Je vous confirme le blocage de toute l’université, la totalité des UFR (Unité de formation et de recherche) et des composantes en soutien à Yvan Colonna », a déclaré Armand Occhiolini, président du syndicat Ghjuventu Paolina, confirmant une information de France 3 Corse.

« Tous les campus sont bloqués et il n’y a pas cours », a également indiqué une porte-parole de la présidence de l’université. Les cours avaient repris lundi, à l’issue des vacances universitaires. Dans le même temps, le parti indépendantiste Corsica Libera a appelé sur Twitter à marcher contre la préfecture ce samedi à Ajaccio sous le mot d’ordre : « Statu francese assassinu » (Etat français assassin).

Au lendemain de son agression par un codétenu à la prison d’Arles (Bouches-du-Rhône), le militant indépendantiste corse Yvan Colonna était toujours dans le coma jeudi matin à Marseille, dans un état stable, a-t-on appris auprès d’un de ses avocats.