Guerre en Ukraine : La SNCF étend la gratuité des trains pour les réfugiés aux TER

SOLIDARITE Pour voyager gratuitement, les réfugiés ukrainiens doivent présenter leur carte d’identité

20 Minutes avec agences
— 
Train TER en gare de Bordeaux Saint-Jean
Train TER en gare de Bordeaux Saint-Jean — Mickaël Bosredon/20 Minutes

La gratuité des trains grandes lignes pour les réfugiés ukrainiens, annoncée ce lundi, est désormais étendue aux trains régionaux et aux relations internationales impliquant la SNCF au départ de la France, dont Eurostar. « Les régions de France ont réaffirmé leur mobilisation auprès des réfugiés ukrainiens ayant fui les zones de combat en instaurant la gratuité des déplacements sur les lignes TER », a tweeté mercredi Jean-Aimé Mougenot, le patron des trains régionaux à la SNCF. Et d’ajouter : « Fier de prendre part à cet élan de solidarité ! »



« Un dispositif simple est prévu pour prendre en charge les réfugiés ukrainiens se présentant en gare et leur permettre de se déplacer en France gratuitement en présentant leur pièce d’identité ukrainienne ou un titre de transport spécial délivré par nos collègues (allemands) de la Deutsche Bahn », a précisé un porte-parole de SNCF Voyageurs.

Des initiatives similaires partout en Europe

Cette gratuité est mise en place sur TGV Inoui, Intercités, Ouigo, Lyria (vers la Suisse), Alleo (vers l’Allemagne), Thalys, Elipsos (vers l’Espagne), SVI (vers l’Italie) et sur Eurostar (vers Londres pour les ressortissants ukrainiens munis d’un visa de séjour au Royaume-Uni). « Et donc sur TER également à la suite de la décision de Régions de France », a-t-il précisé.

« Le drame qui frappe l’Ukraine nous touche tous. Le groupe SNCF et les cheminots sont solidaires avec les réfugiés ukrainiens », avait déclaré lundi le PDG du groupe public, Jean-Pierre Farandou, sur Twitter. De nombreuses compagnies de chemin de fer européennes ont accordé ces derniers jours la gratuité aux Ukrainiens, notamment en Allemagne, en Autriche, en Belgique, en Finlande, aux Pays-Bas et en Pologne.