Guerre en Ukraine : Grégory Doucet, le maire de Lyon, refuse de rencontrer l’ambassadeur de Russie

POLITIQUE Grégory Doucet, le maire de Lyon, a refusé de rencontrer l’ambassadeur de Russie qui lui proposait un rendez-vous afin d’évoquer de possibles coopérations régionales

C.G.
— 
Grégory Doucet, le maire de Lyon, a refusé de rencontrer l'ambassadeur de Russie qui souhaitait évoquer avec lui des questions de coopération régionale.
Grégory Doucet, le maire de Lyon, a refusé de rencontrer l'ambassadeur de Russie qui souhaitait évoquer avec lui des questions de coopération régionale. — L. Cipriani / Sipa

La demande de rendez-vous avait été envoyée avant que la Russie ne lance ses troupes en Ukraine. Mais Grégory Doucet, le maire de Lyon, a refusé de rencontrer l’ambassadeur de la fédération russe, installé à Paris, qui souhaitait évoquer avec lui des questions de coopération régionale. L’élu écologiste a fait savoir dans un courrier, dont Le Progrès se fait l’écho, qu’il jugeait cette demande de rendez-vous « nulle et non avenue ».

Prêt à accueillir des réfugiés

La lettre date du 1er mars. Le maire de Lyon condamne « sans réserve l’agression militaire de la république d’Ukraine par la fédération de Russie réalisée en totale violation des principes régissant le droit international ». Et d’exiger le « retrait immédiat et sans condition » des troupes russes du territoire ukrainien afin de « reprendre des discussions avec l’Etat légitime et démocratiquement élu » d’Ukraine.

Enfin, l’élu rappelle être prêt à accueillir « dignement » à Lyon des réfugiés qui « doivent quitter leur foyer ».