Charente : Des tiny houses pour loger des jeunes en formation en milieu rural

HABITAT L’association Charente Habitat jeunes a installé sa première mini-maison, mardi, à Taponnat, en Charente

Elsa Provenzano
— 
La petite maison aux espaces optimisés a été inaugurée ce mardi à Taponnat en Charente.
La petite maison aux espaces optimisés a été inaugurée ce mardi à Taponnat en Charente. — Charente Habitat Jeunes
  • Une tiny house a été installée ce mardi en Charente pour loger un jeune élève en qui est en alternance dans le secteur et qui peinait à se loger.
  • Une quinzaine d’autres sont envisagées dans les prochaines années en fonction des besoins.
  • C’est l’association Charente Jeunes Habitat qui a répondu à un appel à manifestation d’intérêt sur le sujet, lancé par la région Nouvelle-Aquitaine.

Un jeune élève ingénieur de 24 ans a été installé, mardi, dans une tiny house ou mini-maison à Taponnat, en Charente, à 5 km environ de l’entreprise où il réalise son alternance. Un vélo électrique lui est fourni pour lui permettre de faire la navette. Il est logé dans cet habitat de 15 m2, aux espaces optimisés, fabriqué localement par la société « les abris nomades ». C’est l’association Charente Habitat Jeunes, qui œuvre depuis vingt ans pour l’insertion par le logement des 16-30 ans, qui a répondu à l’appel à manifestation d’intérêt lancé par la Région Nouvelle-Aquitaine.

Une quinzaine à déployer

Partant du constat que de nombreux jeunes refusent un emploi ou une formation à cause d’un problème de logement ou de mobilité dans les secteurs ruraux, l’association a eu l’idée de s’intéresser à ces petites maisons mobiles. Un appel à financement participatif a permis de réaliser la première et l’objectif est d’en proposer une quinzaine d’autres dans les prochaines années, en fonction des besoins.

« C’est une expérimentation, on va regarder si ça fonctionne, commente Martine Pinville, conseillère régionale. Il a fallu des dérogations en matière d’urbanisme pour pouvoir l’installer dans la commune de Taponnat, qui s’est portée volontaire ». Au-delà de la faisabilité technique, il faudra voir si cet habitat trouve bien preneurs au fil du temps. 

Le montant du loyer avec toutes les charges comprises s'élève à 477 euros mais, l’Aide pour le logement (APL) a aussi été déclenchée, de façon dérogative pour cet habitat, afin de proposer un loyer plus abordable. L’idée est de déplacer ces mini-maisons au plus près des zones de formation et cela pourrait intéresser beaucoup d’autres petites villes, dans toute la région Nouvelle-Aquitaine.