Emploi : Le décret sur le Contrat d'engagement jeunes est paru samedi au Journal officiel

JEUNESSE La mesure entrera en vigueur le 1er mars

20 Minutes avec AFP
La ministre du Travail Elisabeth Borne échange avec un apprenti
La ministre du Travail Elisabeth Borne échange avec un apprenti — DICOM / KONRAD K./SIPA

Le décret sur le Contrat d'engagement jeunes (CEJ) est paru samedi au Journal officiel, avant l'entrée en vigueur le 1er mars de  cette dernière réforme sociale du quinquennat visant à ramener vers la formation et l'emploi 400.000 jeunes par an.

Le CEJ, qui prend le relais de la Garantie jeunes, s'adresse aux 16-25 ans (29 ans en cas de handicap) «ni en emploi, ni en études, ni en formation» et souvent hors des radars des institutions, auxquels il ouvre droit à une allocation mensuelle maximale de 500 euros s'ils respectent leurs obligations.

12,2% des 15-29 ans «ni en emploi, ni en études, ni en formation»

«Le texte entre en vigueur le 1er mars 2022, à l'exception des dispositions relatives à la revalorisation de l'allocation versée au titre du contrat d'engagement jeune qui entrent en vigueur le 1er janvier 2023», précise le décret du 18 février.

Le versement de l'allocation «peut être supprimé, tout ou partie, lorsque le jeune, sans motif légitime, est absent à une action prévue dans le cadre de son contrat d'engagement jeune ou ne peut justifier l'accomplissement d'actes positifs définis dans ce même cadre», souligne encore le texte. Selon l'Insee, le taux des 15-29 ans «ni en emploi, ni en études, ni en formation» était de 12,2% au quatrième trimestre 2021, soit près d'1,5 million de personnes.