Covid-19 : Boîtes de nuit, bars, transports… Tout ce qui change ce mercredi

PIQÛRE DE RAPPEL C’est une nouvelle étape dans l’allègement des restrictions sanitaires, très attendue par les Français

Camille Poher
— 
Une discothèque. (Illustration)
Une discothèque. (Illustration) — Jeff Gilbert/Shutterstock/SIPA
  • La France va entamer ce mercredi la deuxième phase de l’allégement des restrictions décidé en janvier par le gouvernement.
  • Les Français vont de nouveau pouvoir aller danser, boire des coups debout dans les bars mais aussi manger dans les lieux culturels et publics comme les cinémas et les transports en commun.
  • Ce matin sur France Info, le ministre de la Santé, Olivier Véran, a également assuré que la fin du port du masque en intérieur pourrait être envisagée en mars.

Un air de liberté souffle sur l’hexagone. Ce mercredi, de nouveaux allègements des restrictions sanitaires sont prévus, touchant notamment le secteur de l’événementiel et des transports. Lente reprise de la vie nocturne et d’une certaine forme d’indépendance dans les espaces collectifs, on fait le point sur ce nouveau pas dans le sens d’une  situation épidémique qui s’améliore de jour en jour.

Réouverture des discothèques

A partir de ce mercredi, danser en discothèque sera de nouveau permis en France. Cette dernière qui espère approcher de la fin de la cinquième vague après la déferlante liée au variant Omicron, permettra à ces établissements fermés depuis le 10 décembre d’accueillir à nouveau la fête.

Le port du masque à l’intérieur ne sera pas obligatoire mais il restera recommandé pour les clients et le personnel au sein des établissements, selon le protocole publié par le gouvernement ce mercredi. « Alors on danse ! », a même lancé Jean-Baptiste Lemoyne. Le ministre délégué au Tourisme a salué le « professionnalisme et le sérieux du monde de la nuit (…) pionnier dans le contrôle du pass sanitaire et le rapprochement avec la pièce d’identité du porteur du pass ».

Concerts debout autorisés

Autre bonne nouvelle de cette levée de restrictions, les salles de concert pourront de nouveau accueillir du public debout dès ce soir. Depuis le 3 janvier, ce dernier était interdit et une jauge avait été mise en place pour les grands rassemblements. Une décision qui avait eu de lourdes conséquences avec de nombreux reports de concerts et de tournées.

Autorisation de boire et manger dans les stades, cinémas et transports

A vos sandwichs triangle ! Dès aujourd’hui, c’est le retour de la pause casse-croûte dans les transports en commun mais aussi du pop-corn dans les salles obscures. La consommation de nourriture et de boissons est de nouveau autorisée dans les cinémas, dans les  TGV mais aussi dans les stades après avoir été, elle aussi, interdite le 3 janvier dernier.

Consommation debout dans les bars

Quoi de plus triste que de trinquer assis dans un rade sans musique ? Séchez vos larmes, tout cela est derrière vous. Dès ce soir, la consommation debout sera de nouveau autorisée dans les bars. Et comme une nouvelle ne vient jamais seule, les comptoirs de cafés, eux aussi, pourront vous accueillir le temps d’un expresso et de la lecture de votre  20 Minutes.

Et dans quinze jours ?

Invité chez nos collègues de France Info ce mercredi, Olivier Véran, ministre de la Santé, a fait le point sur la situation sanitaire en France et dressé un bilan plutôt positif, tendant vers une prochaine sortie de crise. Olivier Véran a même envisagé la fin du port du masque en intérieur pour les adultes et les enfants « à la mi-mars », ainsi qu’un allègement du pass vaccinal à cette date, si la circulation du virus est « très faible ».

Grâce à une situation sanitaire « en très nette amélioration », le gouvernement a également déjà annoncé que le protocole sanitaire repasserait du niveau 3 au niveau 2 dans les écoles primaires au retour des vacances d’hiver des différentes zones, soit du 21 février pour la zone B au 7 mars pour la zone C. Cela signifiera la fin du port du masque dans la cour de récréation dans les écoles élémentaires et un allègement des règles de brassage des élèves. 

De plus, dès le 28 février prochain, le port du masque ne sera plus obligatoire dans les lieux clos soumis au pass vaccinal, comme les bars, les  restaurants, les musées ou encore les cinémas. Il restera cependant obligatoire dans les transports. Enfin, après cette étape de février, viendra celle de mars, où les pots en entreprise pourraient reprendre, selon une nouvelle version du protocole sanitaire du travail, dont la publication est attendue vendredi. On tient le bon bout !