Ille-et-Vilaine : Un anonyme lègue 100.000 euros pour la rénovation de l’église d’un village

CADEAU DU CIEL Atypique, l’église de cette petite commune bretonne est de style romano-byzantin

J.G.
— 
L'église de Maxent (Ille-et-Vilaine) est l'oeuvre de l'architecte Arthur Regnault.
L'église de Maxent (Ille-et-Vilaine) est l'oeuvre de l'architecte Arthur Regnault. — Google Street View

Elle est l’œuvre de l’architecte breton Arthur Regnault, à qui l’on doit de très nombreuses églises en Ille-et-Vilaine. Dans son style romano-byzantin, l’église de Maxent, au sud-ouest de Rennes, détonne dans le paysage. Bâti entre 1893 et 1896, l’édifice a d’abord laissé songeur  l’Église catholique avant que l’archevêché ne soutienne finalement le projet. L’église est aujourd’hui l’un des sites incontournables à visiter lorsqu’on se balade dans le Pays de Brocéliande et fait la fierté des habitants du village de quelque 1.500 âmes.

La commune vient d’ailleurs de recevoir une très bonne nouvelle, selon Ouest-France. Courant décembre, des notaires de Rennes ont en effet contacté le maire pour le prévenir qu’une personne aujourd’hui décédée et souhaitant garder l’anonymat avait légué par testament 100.000 euros pour la rénovation de l’église. Le quotidien précise que le conseil municipal de la commune a autorisé ce legs, ouvrant la voie à de futurs travaux dans l’édifice.