Gironde : La vitesse excessive, en cause dans 39 % des accidents mortels

CIRCULATION Les jeunes de 18-24 ans ont été les principales victimes sur les routes de Gironde en 2021, avec 19 tués contre 11 en moyenne les années précédentes

M.B.
Illustration sur les accidents de la route.
Illustration sur les accidents de la route. — M.Libert / Archives 20 Minutes
  • Malgré les couvre-feux et le développement du télétravail, le nombre d’accidents et de morts sur la route en 2021 est revenu à un niveau comparable d’avant-pandémie.
  • La vitesse excessive ou inadaptée, en cause dans 39 % et l’alcoolémie, présente dans 24 % des accidents mortels, demeurent les premières causes des morts sur la route.
  • Depuis le début de l’année 2022, 11 personnes ont déjà perdu la vie sur les routes de Gironde.

Malgré une période de confinement en avril, des  couvre-feux au cours du premier semestre et le développement du télétravail, 70  accidents mortels ont été comptabilisés en 2021 sur les routes de  Gironde. Ils ont fait 72 décès.

Le nombre d’accidents corporels comptabilisés par les forces de l’ordre s’élève à 1.395 pour 1.749 personnes blessées. « Ces indicateurs se rapprochent sensiblement des moyennes annuelles des années précédant la pandémie (1.392 accidents pour 70 accidents mortels en moyenne entre 2015 et 2019) » observe la préfecture de la Gironde. On relève d’ailleurs que près de 65 % des accidents mortels ont eu lieu entre juin et décembre.

La proportion d’accidents mortels en agglomération plus importante

La vitesse excessive ou inadaptée, en cause dans 39 %, et l’alcoolémie, présente dans 24 % des accidents mortels, demeurent les premières causes des morts sur la route. Les jeunes de 18-24 ans ont été les principales victimes avec 19 tués contre 11 en moyenne les années précédentes.

De manière inhabituelle, la proportion d’accidents mortels situés en agglomération, c’est-à-dire dans des zones limitées à 50 ou 30 km/h, dépasse ceux localisés hors agglomération (51 % contre 35 %). Neuf cyclistes ont trouvé la mort en 2021, soit 13 % du total des tués sur la route. C’est plus que la moyenne entre 2016 et 2020, où l’on enregistrait six morts à vélo par an.

Depuis le début de l’année 2022, 11 personnes ont déjà perdu la vie sur les routes de Gironde. « Les forces de l’ordre vont poursuivre leurs contrôles (alcool-stupéfiants-vitesse-téléphone au volant…) prévient la préfecture. Elles seront appuyées par les contrôles radars embarqués dans les véhicules de l’État à conduite externalisée mis en service depuis le mois de novembre 2021. »