Strasbourg : En immersion dans des toilettes publiques avec Marguerite, dame pipi

GAME OF TRÔNES Ce mardi, Brut, partenaire de « 20 Minutes », rencontre une responsable de lieux d’aisance

20 Minutes avec Brut
— 
Pictogrammes à l'entrée de toilettes publiques
Pictogrammes à l'entrée de toilettes publiques — Marcel Gnauk / Pixabay

Marguerite sait bien que « nettoyer la merde des autres » n’est pas un métier attrayant. Cette Strasbourgeoise exerce pourtant depuis douze ans la profession de « dame pipi » dans des  toilettes publiques, reconnaissant toutefois qu’« à cause de l’odeur et de la tâche en elle-même, ça n’est pas donné à tout le monde ».

Mais le plus éprouvant, pour elle, « c’est le comportement de certaines personnes qui font leurs saletés par terre » et trouvent normal que Marguerite les fasse disparaître. « Et puis il y en a d’autres qui viennent se piquer, qui laissent des traces de sang et leur seringue derrière les toilettes, s’indigne-t-elle. Ou ceux qui nous agressent, mais bon, on est équipés d’un appareil directement relié à la  police ».

« Un petit bonjour ou un sourire, c’est déjà beaucoup »

Ces mésaventures n’empêchent heureusement pas Marguerite d’afficher sa bonne humeur : « quand des gens trouvent qu’une cabine pue, je leur réponds qu’on n’est pas  chez Sephora », rigole-t-elle. Son unique regret, c’est d’avoir parfois l’impression « d’être invisible, alors qu’un petit bonjour, un sourire, c’est déjà beaucoup ». Découvrez son labeur quotidien dans cette vidéo de notre partenaire Brut.