Brest : Les transports interrompus en soirée après de nouvelles violences urbaines

TRANSPORTS Les bus et les tramways ne circulent plus après 20 h jusqu’à nouvel ordre

J.G. avec AFP
— 
Le service des bus et des trams est interrompu en soirée depuis mercredi à Brest.
Le service des bus et des trams est interrompu en soirée depuis mercredi à Brest. — J. Gicquel / 20 Minutes

Pas de bus ni de tramway après 20 h. Voilà ce qui attend les voyageurs brestois dans les prochains jours. Alors que de nouvelles violences urbaines ont éclaté mardi soir dans la cité du Ponant, le service Bibus a annoncé l’arrêt des transports en commun en soirée depuis mercredi et jusqu’à nouvel ordre.



« Bibus se voit contraint, pour assurer la sécurité de ses voyageurs et de ses agents, d’interrompre exceptionnellement son service de transports de bus et tramways de manière anticipée le soir », indique Bibus dans un communiqué. « Le service en journée sera assuré normalement sur l’ensemble du réseau, et de manière aménagée dans le quartier de Pontanezen », où ont éclaté de premiers incidents le week-end dernier. La CFDT, premier syndicat dans le réseau de transport brestois, a déposé une alerte pour « danger grave et imminent ».

Des renforts de police dans la ville

La direction de Bibus (RATP Dev) a accepté d’interrompre le service nocturne jusqu’à vendredi soir inclus, en attendant un CSE extraordinaire prévu ce jeudi matin suite à l’alerte du syndicat, a-t-on précisé de même source. De source policière, les incidents dans la nuit de mardi à mercredi se sont déroulés dans deux quartiers de la ville. Un tramway a été visé par des tirs de mortiers d’artifice dans le quartier Saint-Pierre et un bus a aussi été pris pour cible à Bellevue, où est situé l’un des sites de l’Université de Bretagne Ouest (UBO). Il n’y a pas eu de blessés.

Dans un communiqué mercredi soir, la préfecture du Finistère a confirmé « un renforcement significatif des effectifs de police, en particulier en soirée, afin de sécuriser encore davantage la circulation des bus et des tramways sur toute la ville de Brest et dans tous les quartiers ». Les transports avaient déjà été suspendus dimanche à Brest après des incidents intervenus la nuit précédente sur le réseau de transports.