Roubaix : La ville compte-t-elle vraiment 40 % d’habitants de confession musulmane ?

FAKE OFF Dans son reportage sur l’islam radical, l’émission de M6, « Zone interdite », a avancé que 40 % de la population de Roubaix était de confession musulmane

Mikaël Libert
— 
Des livres dans une mosquée (illustration).
Des livres dans une mosquée (illustration). — G.Varela / 20 Minutes
  • Dans un reportage sur l’islam radical, « Zone interdite » affirme que 40 % des Roubaisiens sont musulmans.
  • Ce chiffre, qui n’est pas sourcé dans le sujet, ne provient d’aucune étude statistique fiable.
  • Il a pourtant été repris par de nombreux internautes pour stigmatiser Roubaix, y compris sur Twitter par le mouvement du candidat à l’élection présidentielle Eric Zemmour.

A quelques mois de l’élection présidentielle, M6 a créé la polémique en diffusant un reportage de Zone interdite intitulé « Face au danger de l’islam radical, les réponses de l’Etat ». Un bon tiers du sujet  a été tourné à Roubaix, près de Lille, dans le Nord. Pour planter le décor, l’auteur du reportage affirme que la population de la ville est constituée à 40 % de personnes de  confession musulmane. Un chiffre qu’aucune donnée fiable ne vient étayer.

« Environ 40 % des habitants sont musulmans », peut-on ainsi entendre au sujet de Roubaix dès le début du reportage de Zone interdite. Une allégation largement reprise sur les réseaux sociaux, notamment par « Reconquête ! », le mouvement d’Eric Zemmour. A en croire ce chiffre, cela signifie que plus de 39.000 Roubaisiens sont musulmans sur une population totale de 98.000 habitants. Si le second chiffre est établi, le premier l’est beaucoup moins, voire pas du tout.

FAKE OFF

S’il est autorisé en France, de manière très encadrée, de procéder à des études statistiques ethniques, celles concernant les religions sont rares. Il en existe néanmoins qui, à l’échelle nationale, sont fondées sur des sondages recueillant des informations déclaratives sur la religion. La plus vaste,  TeO1, a été mise en œuvre par l’Insee et l’Ined entre 2008 et 2009 sur un échantillon de 22.000 personnes. L’interprétation des données a permis à l’Insee  d'estimer à «4,1 millions» le nombre de musulmans sur l’ensemble de la population française. Plus proche,  un sondage commandé à l'institut Viavoice par l’Observatoire de la laïcité, en 2019, montrait que 3 % des sondés se « déclaraient musulmans » ou se « sentaient liés à l’islam ».

A l’échelle de la ville de Roubaix, 20 Minutes n’a pas trouvé d’étude de la sorte. Dans un article du Monde diplomatique de juin 1997, l’ancien maire de Roubaix, René Vandierendonck, effectuait un calcul farfelu pour démonter le postulat du livre Le Paradoxe de Roubaix, de Philippe Aziz, faisant de Roubaix une ville à majorité musulmane. En reconnaissant lui-même l’incongruité de la démarche, l’ancien maire était parvenu à 30 %, en faisant l’erreur de « décider que toute personne extérieure à la CEE ou tout Maghrébin est automatiquement musulman », avait-il déclaré.

Contactée au sujet de ce chiffre de 40 %, la production de M6 n’a pas donné suite. Néanmoins, il n’a pas été très difficile d’en retrouver l’origine. Dans les colonnes de Libération, en 2016, Michel David, ancien directeur général des services de Roubaix, affirmait au sujet de sa ville que « 40 % de la population est issue d’un pays où la religion musulmane est majoritaire ». C’est de cette extrapolation que vient ce fameux chiffre. D’ailleurs, l’ancien DGS a reconnu y être « un peu pour quelque chose » auprès de nos confrères de la Voix du Nord.