C’est l’heure du BIM : Putsch au Burkina Faso, la CAN endeuillée et Macron dans la campagne

ACTUALITES « 20 Minutes » compile pour vous les infos qu’il ne faut pas manquer ce matin dans votre Bulletin d’information matinal (BIM)

X.M.
— 
Des manifestants ont affiché leur soutien au coup d'Etat militaire survenu lundi au Burkina Faso
Des manifestants ont affiché leur soutien au coup d'Etat militaire survenu lundi au Burkina Faso — OLYMPIA DE MAISMONT / AFP

Vous avez manqué les infos de ce début de matinée ? On vous a concocté un récap pour vous aider à y voir plus clair.

Des militaires annoncent à la télévision avoir pris le pouvoir au Burkina Faso

Un putsch secoue le Burkina Faso. Et le nouvel homme fort à  Ouagadougou serait désormais le lieutenant-colonel Paul-Henri Sandaogo Damiba. Des militaires en uniforme ont en effet annoncé lundi à la télévision publique avoir pris le contrôle du pays et chassé le président.

Une question demeurait cependant lundi soir : où se trouve Roch Marc Christian Kaboré, qui présidait depuis 2015 le pays ? Sur le compte Twitter de l’ancien président, la télévision publique RTB a publié une lettre manuscrite signée de sa main dans laquelle il indique « déposer sa démission ». Les Etats-Unis et l’Union européenne ont demandé sa « libération immédiate », la France appelant ses ressortissants à la prudence et à éviter tout déplacement dans le pays.

Une bousculade fait huit morts lors de la CAN au Cameroun

La fête du football africain est endeuillée. Une bousculade a fait huit morts, dont un enfant, et une cinquantaine de blessés lundi soir à Yaoundé, avant un match de Coupe d'Afrique des Nations (CAN) entre le  Cameroun et les Comores, a déploré le ministère de la Santé.

Le mouvement de foule s’est produit à l’entrée sud du stade d’Olembé, dans la capitale camerounaise, au moment du contrôle du pass sanitaire. La Confédération africaine de football, qui organise la compétition, tiendra ce mardi matin à 9h30 (même heure à Paris) une « réunion de crise », dédiée exclusivement aux questions de sécurité dans les stades.

Toujours pas candidat, Emmanuel Macron en visite dans le Limousin

A quelle date Emmanuel Macron va-t-il se prononcer sur son choix de participer ou non à la présidentielle ? Même s’il n’y a pas vraiment de suspens quant à sa volonté de demander aux électeurs un nouveau mandat de cinq ans, le chef de l’Etat semble vouloir attendre encore un peu. En immersion de deux jours dans le Limousin, le président a seulement indiqué qu’il se prononcera sur sa candidature « en temps voulu ».

En attendant, Emmanuel Macron a surtout un objectif : se défaire de son image de président des villes. Après le Cher et l’Allier mi-décembre, puis l’Aisne et le Nord mi-janvier, il poursuit donc son tour de France, qui le conduit ce mardi en Haute-Vienne après la  Creuse lundi.