Vaccination à Rennes : Des tracts menaçants ciblent le personnel soignant

ENQUETE La direction du CHU a déposé plainte après la découverte de tracts sur le pare-brise de voitures

J.G.
— 
Les abords du CHU Pontchaillou à Rennes.
Les abords du CHU Pontchaillou à Rennes. — C. Allain / APEI / 20 Minutes

Applaudis au tout début de la crise sanitaire, les soignants se retrouvent désormais menacés. Au CHU de Rennes, plusieurs d’entre eux ont ainsi eu la mauvaise surprise mercredi de découvrir des tracts menaçants sur le pare-brise de leur voiture, comme le  révèle Actu Rennes. Dans cette missive, le ou les auteurs exhortent « les praticiens, médecins, infirmières et infirmiers » à informer les patients sur les dangers que fait courir, à leurs yeux,  la vaccination.

« A défaut, vous encourez le risque d’un procès pour crime contre l’humanité », conclut le tract, renvoyant vers deux QR codes, l’un relatif à la déclaration universelle sur la bioéthique et les droits de l’homme de l’Unesco et l’autre extrait du code de Nuremberg. Contactée, la direction du CHU a annoncé qu’elle avait déposé plainte.