Marseille : Une application pour dénoncer le mal-logement

HABITAT Dans les Bouches-du-Rhône, environ 150.000 personnes seraient en situation de mal-logement, selon la préfecture qui se dote d’un nouvel outil

A.V.
— 
Des tâches d'humidité dans un logement d'une copropriété marseillaise
Des tâches d'humidité dans un logement d'une copropriété marseillaise — BORIS HORVAT / AFP

« Histologe ». Voilà le nom d’une application pour permettre aux habitants de dénoncer leur éventuelle situation de mal-logement, a annoncé la préfecture des  Bouches-du-Rhône. L’habitat indigne et indicent est un sujet récurrent à  Marseille et dans le département, où 150.000 personnes vivraient potentiellement une situation de mal-logement, estime la préfecture.

Mise en service au début du mois, « histologe » a déjà permis le recensement de 90 situations vécues d’habitat indigne. Le questionnaire mis au point permet d’évaluer en quelques minutes le degré de gravité de la situation rencontrée.