Coronavirus à Nantes : Pourquoi une telle galère pour trouver un test antigénique sans rendez-vous ?

DEPISTAGE Ces derniers jours, pas facile de trouver une pharmacie où se faire dépister rapidement à Nantes

Julie Urbach
— 
Devant une pharmacie proposant des tests sans rendez-vous, à Nantes
Devant une pharmacie proposant des tests sans rendez-vous, à Nantes — J. Urbach/ 20 Minutes
  • A Nantes, les pharmacies qui proposent des tests sans rendez-vous se font rares.
  • Il faut dire que si certaines augmentent leurs capacités, d’autres ont préféré renoncer face à une trop forte demande.

L’endroit est désormais bien connu des Nantais. Sept jours sur sept, une file d’attente de plusieurs centaines de mètres s’étend sur le parking de l’Intermarché de l’Eraudière. La pharmacie de cette galerie marchande (qui a depuis peu carrément loué un bâtiment juste derrière pour augmenter sa capacité et réduire l’attente) est en effet l’une des rares à pratiquer des tests antigéniques sans rendez-vous, toute la journée, et notamment le dimanche.

Des centaines, voire même des milliers d’habitants, traversent quotidiennement la ville pour venir s’y faire chatouiller le nez, appâtés par des créneaux libres sur Doctolib avant de se rendre compte sur place qu’ici, le premier arrivé est le premier dépisté. « Je suis venue deux fois avec mes enfants, puis pour moi, confie une mère de famille. Il y avait de l’attente, c’est sûr, mais c’est la seule solution que j’ai trouvé. Je préfère patienter deux heures que deux jours pour un rendez-vous en labo ! »

Dans l’agglo nantaise, la moitié des quelque 150 pharmacies proposeraient ces tests rapides. Mais celles qui les pratiquent sans rendez-vous semblent beaucoup plus rares… et ne le crient pas sur tous les toits. Il est même difficile de le savoir puisque aucune liste n’existe, tout se fait grâce au bouche-à-oreille, et pour cause. « C’est très fluctuant car les confrères s’organisent parfois au jour le jour, selon leurs moyens, explique Denis Millet, coprésident du syndicat des pharmaciens de Loire-Atlantique. Ces derniers temps, beaucoup ont préféré arrêter ou réduire les plages horaires en sans rendez-vous car ils étaient complètement débordés. Ils sont limités par leur local, le matériel, mais aussi le manque de bras. »

« Nos équipes s’épuisaient »

A la pharmacie Atout Sud à Rezé, se faire dépister sans avoir pris rendez-vous n’est plus possible depuis une semaine. « On était passé de 400 demandes au moment des fêtes à 600 ou 700 tests à réaliser par jour depuis la rentrée, raconte Mehdi Founini, titulaire de la pharmacie. Nos équipes s’épuisaient, on terminait à 23 heures ou minuit le temps de transmettre tous les résultats, donc on a malheureusement préféré stopper. On fait de notre mieux mais il faut sans cesse se réorganiser en fonction des annonces et de la demande qui en découle, parfois de façon anarchique. » Pour tenter de satisfaire tout le monde, ce pharmacien comme d’autres a cependant choisi de débloquer une partie de leurs créneaux le jour même.

Alors, comment faire pour localiser une pharmacie en urgence ? Demander à ses proches ou à ses collègues, mais aussi écumer les réseaux sociaux, où plusieurs adresses circulent. Sur Doctolib, certaines pharmacies mettent aussi à jour les modalités d’accès noir sur blanc (comme celle des Dervallières, d’Atlantis ou des Enfants nantais), encore faut-il avoir le temps d’éplucher méthodiquement toute la liste.

En une semaine, 500.000 tests ont été pratiqués en Pays-de-la-Loire, où les contaminations continuent de flamber. Les pharmaciens espèrent une petite baisse des demandes ces prochains jours, notamment grâce à l’assouplissement du protocole à l’école.