Seine-Saint-Denis : Gérald Darmanin annonce des enquêtes pour du vandalisme dans deux églises

PROFANATIONS Les églises Saint-Pierre à Bondy et Saint-Germain-l’Auxerrois à Romainville ont été vandalisées dans la nuit de dimanche à lundi. Le ministre sera sur place ce jeudi

20 Minutes avec AFP
— 
Gérald Darmanin, à Paris le 17 décembre 2021 (illustration).
Gérald Darmanin, à Paris le 17 décembre 2021 (illustration). — NICOLAS MESSYASZ/SIPA

Gérald Darmanin a décidé de prendre en main le dossier des profanations des églises de Romainville et Bondy dans la nuit de dimanche à lundi. Le ministre a annoncé mercredi soir l’ouverture de deux enquêtes pour retrouver les auteurs de ces actes de vandalisme commis dans ces églises de  Seine-Saint-Denis​.

Dans un tweet, il a également apporté son « soutien aux catholiques de notre pays », et qualifié « d’inacceptables ces actes ». Gérald Darmanin se rendra d’ailleurs ce jeudi matin sur place : à l’église Saint-Pierre de Bondy et à l’église Saint-Germain-l’Auxerrois à Romainville.

Vols et dégradations

Ces dégradations et vols ont fait l’objet de deux communiqués de la part du diocèse de Saint-Denis-en-France, qui a porté plainte. A l’ouverture de l’église de Bondy lundi matin, un bénévole « a immédiatement constaté que le tronc de l’église avait été scié à la disqueuse pour en dérober l’argent ». Le diocèse a également détaillé les différentes dégradations : « un vitrail cassé, le tabernacle profané, fracturé et vidé de son contenu, la sacristie avec une porte cassée et où ont été dérobés un autre objet liturgique, ainsi qu’un ordinateur portable ».

A Romainville, « un tronc a été arraché, le tabernacle a été fracturé, le matériel de sonorisation, volé, et les armoires de la sacristie, dépouillées de plusieurs vases sacrés », selon le diocèse.