Ille-et-Vilaine : Pas de nouveau signalement du rôdeur qui approchait les adolescents

ENQUETE La gendarmerie a lancé un appel à témoins pour tenter d’identifier un homme ayant agressé des collégiens

C.A.
— 
Illustration d'une patrouille de gendarmerie ici aux abords de Rennes.
Illustration d'une patrouille de gendarmerie ici aux abords de Rennes. — C. Allain / 20 Minutes

La nouvelle a fait frémir bon nombre de parents. En milieu de semaine dernière, la gendarmerie d’Ille-et-Vilaine avait lancé un appel à témoins pour tenter d’identifier un homme soupçonné d’avoir agressé au moins deux collégiennes dans les communes de Liffré, au nord-est de Rennes, et de Javené, tout près de Fougères. Une troisième alerte avait été donnée à Saint-Germain-du-Pinel, près de La Guerche-de-Bretagne, après l’agression d’un autre adolescent. Moins d’une semaine après la diffusion de l’appel à témoins, le mystérieux rôdeur court toujours. « Ce qui est rassurant, c’est qu’on n’a pas eu de nouveaux signalements », assure le colonel Sébastien Jaudon.

La gendarmerie avait reçu un autre signalement sur la commune de Nouvoitou, où un automobiliste aurait invité deux enfants à monter à bord de sa voiture alors qu’ils sortaient de l’école publique. « Il ne faut pas céder à la psychose, mais il convient de rester vigilant. Nous avons reçu beaucoup d’appels après l’appel à témoins. Nous sommes en train de les analyser, de faire des recoupements. Pour l’heure, nous ne savons pas si ces quatre affaires sont liées », poursuit le patron des gendarmes d’Ille-et-Vilaine.

Une adolescente attachée avec du ruban adhésif

Les témoignages des deux collégiennes agressées à Liffré et Javené, le matin du 5 janvier, semblent pourtant mener vers le même suspect : un homme d’environ 40-45 ans, de type caucasien, circulant à bord d’une voiture de couleur grise ou noire. A Liffré, la victime a été contrainte de monter dans le véhicule du suspect. Elle a expliqué aux gendarmes avoir été attachée avec du ruban adhésif, avant d’être relâchée un kilomètre plus loin. Une heure plus tôt, une autre adolescente de 11 ans avait été approchée. L’homme aurait tenté de lui attraper le bras avant qu’elle ne prenne la fuite. « Ces deux faits présentent de nombreuses similitudes. On peut penser qu’il s’agit du même homme », reconnaît le colonel Jaudon.

Toute personne ayant des informations permettant d’identifier cet individu est invitée à contacter la brigade départementale de renseignements et d’investigations judiciaires de Rennes au 02.99.32.53.50.