« 20 Minutes, j'écoute ! », un nouvel espace consacré aux questions des lecteurs et internautes de « 20 Minutes »

ON VOUS REPOND L’info, tu l'aimes ou tu la quittes ! Alors, pour vous garder avec nous, « 20 Minutes » vous propose une nouvelle rubrique de médiation : vous pourrez y faire part de vos remarques et interrogations sur notre traitement de l’information, et nous, nous vous répondrons

Julie Bossart
— 
« 20 Minutes » s'engage à répondre à vos questions via sa nouvelle rubrique : la médiation de l'information.
« 20 Minutes » s'engage à répondre à vos questions via sa nouvelle rubrique : la médiation de l'information. — geralt
  • 20 Minutes a 20 ans ! L’occasion de faire le point sur la relation du titre avec ses lecteurs. Bonne nouvelle, tout va bien : vous êtes plus de deux millions à nous lire chaque jour.
  • A nouvelle année, nouvelle résolution : 20 Minutes veut consolider le lien qui l’unit aux lecteurs du journal papier ainsi qu'aux internautes, en ouvrant un espace via lequel ils pourront soumettre leurs questions et remarques sur son traitement de l’information, et via lequel il leur répondra.
  • La défiance du public envers les médias et les journalistes est bien réelle, alimentée par la profusion de fake news. Notre but n’est pas d’influencer ou de convertir les esprits, de donner raison ou de juger, mais d’expliquer pourquoi et comment nous travaillons, de sorte à consolider la confiance que vous nous portez depuis vingt ans.

Une année particulière. Dans deux mois, le 15 mars, 20 Minutes fêtera ses 20 ans. Vingt ans que nos journalistes, depuis Paris et nos dix agences locales, mais aussi depuis l’étranger (bonjour Los Angeles, bonsoir Tokyo), arpentent le terrain, Internet et les réseaux sociaux pour vous délivrer des informations vérifiées, décryptées, un brin décalées aussi il est vrai.

En deux décennies, tant sur sa version papier que sur ses supports numériques (le site, puis les vidéos, les  podcasts, Twitter, Insta & co….), 20 Minutes a su gagner la confiance et la fidélité des lecteurs. Aujourd’hui, vous êtes ainsi 2,3 millions à nous lire à chaque parution du journal et 16,7 millions à nous suivre sur Internet chaque mois (site + mobile)*. De quoi se satisfaire du chemin parcouru, bien sûr, mais aussi et surtout de quoi donner envie de le consolider.

La marche à suivre, c'est juste en dessous !

Echanger et se comprendre

Comment ? En continuant à interargir avec vous. Après avoir constitué sa communauté #MoiJeune, créé des live sur les réseaux sociaux, ouvert des appels à témoignages… 20 Minutes lance aujourd’hui « 20 Minutes, j’écoute ! ». Via ce nouvel espace, vous pourrez nous soumettre vos remarques et ou interrogations sur notre traitement de l’information, mais aussi les questions que vous vous posez en lien avec l’actualité.

Qu’il s’agisse d’un choix de titre, d’un sujet qui, selon vous, n’est pas assez mis en avant, du fonctionnement de la rédaction, de la logique de nos choix… Tous les messages que vous enverrez via le formulaire ci-dessous seront lus et traités, afin de vous répondre de la façon la plus claire et la plus transparente possible. Sans jugement, sans règlement de comptes. Un service qui nous semble nécessaire, à l’heure des fake news et la  crise des confiances des citoyens envers les médias.

« Depuis sa création il y a près de vingt ans, 20 Minutes a mis l’accent sur la création, avec ses lectrices et lecteurs, d’une véritable communauté, souligne Armelle Le Goff, directrice de la rédaction. Une communauté de lecteurs, cela implique des échanges quasi quotidiens, mais aussi une certaine transparence dans nos modes de fonctionnement et notre façon de construire l’information à la rédaction. »

Un espace de dialogue et de réflexion pour mieux se comprendre

Ce « service », nous ne l’avons pas inventé. Il trouve son origine au tout début du XIXe siècle, en Suède, via l’ombudsam, une personne chargée de défendre les intérêts des citoyens face au gouvernement, rappellait en 2017 dans La Revue des médias Patrick Eveno, historien des médias et alors président du Conseil de déontologie journalistique et de médiation. La mission a évolué en fonction des pays, des époques et des médias, pour devenir ce que l’on appelle la médiation. En France, précise Patrick Eveno, c’est au Monde, en 1994, que le premier médiateur de presse, ou de l’information, est apparu. Depuis, d’autres rédactions, dans l’audiovisuel comme en presse écrite, lui ont emboîté le pas. Aujourd’hui, c’est au tour de 20 Minutes.

Pour nous comme pour vous, l’exercice est nouveau. Il ne saurait toutefois être une invitation à se défouler de façon aveugle et agressive. « 20 Minutes, j’écoute ! » est avant tout un espace de dialogue et de réflexion pour mieux se comprendre, et avancer ensemble, vingt ans encore tant qu’à faire.

A bientôt !

* Sources : ACPM One Next 2021 V4 ; One Next Global 2021 V4 ; Médiamétrie Internet Global – Novembre 2021