Cinq infos dans le rétro : Anti-pass dans la rue, Kazakhstan en feu et polémique Djokovic…

RECAP Si jamais vous avez passé le week-end loin de votre téléphone ou de votre ordinateur, voici l’essentiel de l’actualité de ces samedi 8 et dimanche 9 janvier 2022

Laurent Bainier
— 
Novak Djokovic a demandé à être transféré
Novak Djokovic a demandé à être transféré — Darko Vojinovic/AP/SIPA

Le virus est dans tous les journaux alors, pour lui échapper le temps d’un week-end, vous n’en avez ouvert aucun. Pas de panique, nous sommes là pour résumer ce que vous avez raté lors des dernières 48 heures…

1. Les anti-pass défilent en nombre

A Paris, ils étaient plus de 18.000, entre 3.700 et 6.000 à Montpellier, plus de  2.000 dans les rues de Toulouse. Les manifestations des anti-pass sanitaire et antivax ont connu samedi un très net rebond, avec  105.200 participants dans toute la France selon le ministère de l’Intérieur, soit une mobilisation plus que quadruplée par rapport à la précédente, le 18 décembre. La précédente journée de mobilisation avait rassemblé, le 18 décembre, 25.500 personnes. Une pause avait eu lieu les 26 décembre et 2 janvier, en raison des fêtes. Le pic de mobilisation des opposants à la vaccination ou au pass sanitaire avait été atteint le 7 août avec 237.000 manifestants dans toute la France.

En vidéo :

2. Taubira dans la primaire

La candidate « envisagée » à l’élection présidentielle 2022, Christiane Taubira, a annoncé dimanche qu’elle se soumettrait au résultat de la Primaire populaire, une initiative citoyenne prévue du 27 au 30 janvier, dont elle acceptera « le verdict ». La gauche est fragmentée en cinq candidatures principales, aucune d’entre elles n’étant en mesure de rivaliser dans les sondages avec les droites et Emmanuel Macron.  Christiane Taubira appelle les « citoyens qui veulent le changement à se bouger pour mettre un coup de pied aux fesses de ceux » refusant l’union, en s’inscrivant au vote de fin janvier.

Présidentielle toujours : La candidate LR à la présidentielle, Valérie Pécresse, organisait ce samedi un point presse à son siège de campagne. Elle y a fustigé Emmanuel Macron, parlant d’un président « pyromane »  et « déconnecté des aspirations profondes » des Français.

3. Répression sanglante au Kazakhstan

Les émeutes qui ont secoué le Kazakhstan cette semaine ont fait au moins 164 morts, selon un nouveau bilan dressé par la présidence du pays dimanche. Ce chiffre n’a pu être confirmé par des sources indépendantes. La situation demeurait très tendue ce dimanche, alors que l’ancien chef des services secrets du Kazakhstan a été arrêté pour trahison, après avoir été limogé à la suite des émeutes qui ont secoué le pays. Parallèlement, le président russe Vladimir Poutine et son homologue kazakh Kassym-Jomart Tokaïev ont eu une « longue » conversation téléphonique afin de discuter de la situation de crise. Ils sont convenus de rester en contact « permanent », a annoncé samedi le Kremlin.

L’info en plus : Pourquoi la situation s’est-elle si vite dégradée au Kazakhstan ? Un putsch et un contre-putsch au sein du pouvoir se sont dessinés ces derniers jours, nous répond Arnaud Dubien,  l'un des deux experts que nous avons interrogés.

4. Un revers pour Djokovic ?

Novak Djokovic jouera-t-il l'open d'Australie? Lors d’une audience publique prévue lundi matin à 10h locales (minuit dimanche heure française), le juge fédéral Anthony Kelly doit examiner le recours du N.1 mondial, dont le visa a été annulé à son arrivée en milieu de semaine et qui est, depuis, consigné dans un centre de rétention. Hostile aux vaccins, Djokovic a obtenu une exemption à la vaccination obligatoire pour entrer en Australie au motif d’un test positif au Covid-19, le 16 décembre, selon ses avocats. Mais une infection antérieure au Covid-19 n’est pas une raison valable, dans ce pays, pour ne pas se faire vacciner. Djokovic a par ailleurs participé à plusieurs événements publics les jours suivants, sans porter de masque, ce qui lui vaut une nouvelle polémique.

L’info en plus : Lui joue, et joue même très bien en ce début d’année. Gaël Monfils a remporté à 35 ans le onzième titre de sa carrière, ce week-end à Adélaïde. Et  c'est de bon augure pour l'Open d'Australie...

5. Le retour du foot

L’affiche attendue, c’est pour ce soir avec le déplacement du PSG à Lyon (en live sur notre site) mais on a joué tout le week-end en France dans des stades sonnant creux, l’affluence étant limitée à 5.000 personnes pour lutter contre la propagation du Covid. Lens s’est imposé in extremis contre Rennes (1-0),  Nice a dominé à 10 Brest (0-3),  Strasbourg a remporté le derby de l’Est face à Metz (0-2), Clermont et Reims ont fait un triste nul 0-0.  Même score pour Nantes, qui accueillait Monaco.

L’info en plus : On joue aussi en Afrique, avec le coup d’envoi ce week-end de la CAN. Une compétition que les Européens  ont tenté en vain de faire capoter.