Coronavirus : Le protocole sanitaire assoupli à l’école

EDUCATION Désormais, lorsqu’un un nouveau cas positif apparaît dans une classe dans un délai inférieur à sept jours, les élèves n’auront plus à réaliser le parcours des trois tests

S.A. avec AFP
— 
(Illustration) Rentrée des classes masquée à l'école primaire Ronchese à Nice.
(Illustration) Rentrée des classes masquée à l'école primaire Ronchese à Nice. — SYSPEO/SIPA

Omicron continue de semer la pagaille sur les bancs de l’école. Moins d’une semaine après son entrée en vigueur, le nouveau protocole sanitaire à l’école contre le  Covid-19, vivement critiqué,   a été légèrement assoupli par le ministère de l’  Education nationale, dans la soirée du 6 janvier.

Désormais, il n’est plus obligatoire pour les élèves de recommencer le parcours des trois tests (J, J + 2 et J + 4) lorsqu’un nouveau cas positif est confirmé dans leur classe dans un délai inférieur à sept jours. « Non. Le cycle de dépistage ne redémarre que si le second cas confirmé a eu des contacts avec les autres élèves après un délai de 7 jours suite à l’identification du premier cas », indique le ministère.

De nouvelles directives qui pourraient soulager les enseignants et les parents d’élèves, face à la hausse des nouvelles contaminations quotidiennes.. Ces derniers avaient témoigné que le nouveau protocole sanitaire était « ingérable »​. De plus, « d’ici la fin de ce mois » de janvier, des masques chirurgicaux (FFP1) seront distribués « à tous les personnels enseignants », avait annoncé Jean Castex, jeudi, précisant attendre un avis des autorités sanitaires sur une extension de l'utilisation des masques FFP2.

Plus de 9.000 classes fermées

Auparavant, les élèves du primaire devaient réaliser un test PCR ou antigénique à chaque nouveau cas positif confirmé dans leur classe, suivi d’un autotest à J + 2 et J + 4 pour retrouver leurs camarades en présentiel. Les élèves du secondaire âgés de 12 ans et plus, justifiant d’un schéma vaccinal complet, étaient soumis à la même peine. Tandis que les non-vaccinés devaient rester isolés pendant une semaine. Désormais, le parcours de ces élèves cas contact sera valable pour la semaine, même si de nouveaux cas positifs sont détectés dans la classe dans les jours qui suivent le premier cas.

Le nombre de classes fermées à cause de l’épidémie de Covid-19 a explosé cette semaine pour s’établir à 9.202, soit le plus haut niveau depuis le printemps 2021, a annoncé jeudi le ministère de l’Education nationale.

C’est plus de trois fois supérieur au précédent chiffre, datant du 16 décembre, avant les vacances de Noël, qui était de 2.970 classes fermées. En avril dernier, avant la fermeture des écoles pour plusieurs semaines, le nombre de classes fermées était passé à plus de 11.000 (11.272 classes le 2 avril). Il était ensuite redescendu (à 5.110 fin mai). Au total, la France compte 527.200 classes.Dans le détail, selon un communiqué du ministère de l’Education, « à ce jour, on compte 28 structures scolaires fermées (20 écoles, 6 collèges et 2 lycées) ».