Fausse couche : Des tatouages pour aider les parents à surmonter leur deuil

DANS LA PEAU Aujourd’hui, Brut, partenaire de « 20 Minutes », rencontre une Espagnole qui tatoue gratuitement les parents endeuillés

20 Minutes avec Brut
— 
Ares Alma et l'un de ses tatouages pour parents endeuillés
Ares Alma et l'un de ses tatouages pour parents endeuillés — Instagram @aresalma

Si Ares Alma et son compagnon ont naturellement été dévastés par la mort précoce de leur fille Gea, ils ont désormais le sentiment de « vivre en paix ». La jeune femme, illustratrice et  tatoueuse de profession, a en effet immortalisé sur leurs poignets « un petit poisson, qui représente notre fille et nous a permis de "guérir" en la portant sur nous ».

Forte de cette expérience salvatrice, Ares a souhaité la partager avec d’autres familles victimes de la même tragédie. Le « projet Gea » lui permet donc de tatouer – gratuitement – des parents endeuillés avec les symboles qu’ils ont eux-mêmes choisis.

Un « acte de guérison »

« C’est très difficile de décrire la force du moment où l’encre est passée dans ma peau, mais j’ai senti l’aiguille "guérir" chaque blessure de mon cœur », témoigne Nuria, maman reconnaissante de feu Mateo. La démarche a aussi le mérite de délier les langues dans un pays – l’Espagne – où l’évocation des  fausses couches reste taboue alors même qu’elles représentent 10 et 20 % des grossesses.

Découvrez les émouvants témoignages d’Ares et Nuria dans cette vidéo de notre partenaire Brut.