Hérault : Une femme percutée mortellement par un véhicule en fuite à Béziers

FAITS DIVERS Deux hommes à bord du véhicule qui a pris la fuite, ont été interpellés et placés en garde à vue

20 Minutes avec AFP
— 
Un véhicule de police. (Illustration)
Un véhicule de police. (Illustration) — Olivier Aballain / 20 Minutes

Une femme de 48 ans a été percutée mortellement par un véhicule à Béziers dans la nuit de samedi à dimanche, a-t-on appris de source policière et auprès du parquet. Le conducteur ne s’est pas arrêté après l’impact.

« Je confirme le décès après percussion par un véhicule qui a pris la fuite et dont le conducteur a ensuite perdu le contrôle environ 200 mètres plus loin en tombant dans un fossé », a indiqué à l’AFP le procureur de Béziers, Raphaël Balland.

Une enquête ouverte

Les deux passagers présumés du véhicule, deux hommes fortement alcoolisés, respectivement âgés de 46 et 29 ans et domiciliés dans l’Hérault, ont été interpellés et placés en garde à vue du chef d’homicide volontaire, avait indiqué à l’AFP dimanche matin le procureur de Béziers Raphaël Balland.

Selon les premiers éléments de l’enquête, les faits se sont produits vers 01h50 dimanche, sur le parking d’un restaurant, après une bagarre entre les deux passagers du véhicule et un autre groupe de clients de l’établissement, a détaillé le parquet plus tard dans la journée dans un communiqué. « Le présumé conducteur aurait proféré des menaces de mort avant de prendre le volant de son véhicule, accompagné du présumé passager », a précisé M. Balland dans ce texte.

« Un possible acte volontaire »

Les enquêteurs s’interrogent sur « un possible acte volontaire », a insisté le parquet, en soulignant que « des témoins affirment que le conducteur aurait manœuvré de manière à percuter volontairement la victime à pleine vitesse, avant de prendre la fuite ». Mère de deux enfants et domiciliée à Peyrolles-en-Provence (Bouches-du-Rhône), la victime aurait eu 49 ans lundi.

Dans son communiqué, M. Balland précise qu'« à ce stade le parquet envisage d’ores et déjà de se faire présenter le présumé conducteur (lundi) à l’issue de sa garde à vue, en vue de l’ouverture d’une information judiciaire ».