Ille-et-Vilaine : La thèse du cambriolage se dissipe après la mort d’un homme tué au fusil de chasse

MEURTRE L’auteure présumée du tir mortel, une femme de 62 ans, a été mise en examen pour meurtre

Camille Allain
— 
Un homme de 37 ans a été tué d'un tir de fusil de chasse à Lanhélin, en Ille-et-Vilaine.
Un homme de 37 ans a été tué d'un tir de fusil de chasse à Lanhélin, en Ille-et-Vilaine. — Google Maps / Street View

Le coup de feu était si puissant qu’il a projeté la victime à l’extérieur du logement. Samedi matin, peu avant 6 heures, un homme âgé de 37 ans a été tué d’un tir de fusil de chasse alors qu’il tentait de s’introduire dans un logement à Lanhélin, dans la nouvelle commune de Mesnil Roc’h, non loin de Dinan (Côtes-d’Armor) et   Saint-Malo (Ille-et-Vilaine). Un temps envisagée, la thèse du  cambriolage « semble moins évidente », précise la procureure de la République de Saint-Malo Christine Le Crom.

L’auteure présumée du tir mortel a été déférée au parquet et mise en examen pour homicide involontaire. Elle a été placée en détention provisoire. Agée de 62 ans, la mise en cause avait récemment changé de sexe à l’état civil, ce qui explique pourquoi elle avait été présentée comme un homme dans un premier temps par les enquêteurs. « A ce stade, il est vérifié que victime et auteur se connaissaient », précise la procureure de la cité corsaire. « Le contexte reste encore à déterminer avec précision mais la thèse du cambriolage est moins évidente et il pourrait s’agir de faits commis dans un contexte de trafic de stupéfiants ».

Déjà très connue de la justice

La mise en cause est déjà très connue de la justice pour de multiples condamnations « notamment pour vols et vols avec usage ou sous la menace d’une arme », précise la magistrate. Le parquet de Saint-Malo s’est dessaisi de l’affaire dimanche, au bénéfice du pôle criminel du tribunal de Rennes. « Il convient désormais de préciser dans quel contexte et pour quel motif la victime s’est introduite nuitamment au domicile de la mise en cause », précise Philippe Astruc, procureur de la République de Rennes.