Luc présente son métier de surveillant pénitentiaire

PRISON Chaque jour, « 20 Minutes » vous propose des vidéos réalisées par son partenaire Brut

20 Minutes avec Brut
Luc aime son métier, qui demande de nombreuses compétences, Brut.
Luc aime son métier, qui demande de nombreuses compétences, Brut. — capture d'écran

« C’est une façon pour moi de servir mon pays. » Luc est surveillant pénitentiaire, un métier peu commun. Pourtant, ils sont plus de 40.000 en France à assurer la sécurité des prisons. Ce matin-là, Luc accompagne un détenu qui a purgé sa peine et retrouve la liberté : « Quand ils arrivent là, ils perdent tout. Quand ils sont libres, ils ont donc tout à refaire. C’est le moment le plus stressant. C’est pour ça qu’il y en a qui retournent en prison. » Dans son quotidien au travail, bagarres, disputes ou discussions avec les détenus s’enchaînent et nécessitent du sang-froid.

En plus de contrôler les détenus et leurs cellules à la recherche de matériel interdit, comme des téléphones, Luc est surveillant référent. En cette qualité, il auditionne les pensionnaires, qui assument parfois leurs délits : « Il y en a qui sont dans le déni, parce qu’ils n’assument pas ce qu’ils font. Si tu ne veux pas faire de la prison, ne fais pas de bêtise, c’est tout. » Malgré les violences occasionnelles, Luc aime son métier : « J’en suis fier. Je ne le dis pas à tout le monde, mais j’en suis fier. » Passez une journée avec un surveillant pénitentiaire dans la vidéo de notre partenaire Brut.