Côtes d’Armor : Une femme appelle les gendarmes pour un léopard (en peluche) sous son escalier

ROARRR Les gendarmes ont publié quelques histoires insolites survenues ces dernières semaines

C.A.
— 
Illustration d'un centre d'appel de la gendarmerie, ici à Rennes, en janvier 2018.
Illustration d'un centre d'appel de la gendarmerie, ici à Rennes, en janvier 2018. — C. Allain / 20 Minutes

Ils reçoivent des appels de tout le département, pour des motifs urgents, voire vitaux. Mais pas que. Au centre opérationnel de renseignements de la gendarmerie (CORG) des Côtes d’Armor, les appels sont parfois farfelus. Les forces de l’ordre évoquent notamment « l’appel en panique » d’une femme qui a aperçu un léopard sous l’escalier de sa maison. Un appel pris au sérieux par le 17, qui envoie une patrouille sur place. A leur arrivée, les gendarmes découvrent finalement un lion. Mais en peluche !

Cette intervention cocasse est évoquée par la gendarmerie des Côtes d’Armor sur sa page Facebook pour dénoncer « les nombreuses négligences constatées », rappelant que « les appels au 17 sont réservés aux urgences ».

Dans ce florilège d’appels plus ou moins sérieux, on trouve aussi la requête d’un homme qui a raté son bus et cherche quelqu’un capable de venir le récupérer, l’appel d’une femme dont l’alarme incendie sonne mais sans fumée ou la demande d’intervention pour écarter un cygne présent sur la route. « Les sollicitations abusives peuvent être poursuivies », prévient la gendarmerie dans son message.

Près de 10.000 appels par mois

En novembre, le seul centre opérationnel des Côtes d’Armor a reçu plus de 9.500 appels, qui ont nécessité 2.100 interventions. Les forces de l’ordre déplorent notamment 156 déplacements pour des violences intrafamiliales, dont le nombre explose depuis le début de la crise du Covid-19.