Les Français donnent moins faute de moyens, le bénévolat et les dons en nature privilégiés

SOLIDARITE En 2021, les Français ont donné en moyenne 207 euros à des associations ou à des personnes en difficulté

20 Minutes avec agence
— 
Le bénévolat au sein d'une association progresse en France, mais l'investissement régulier des bénévoles recule au profit d'un engagement plus occasionnel, selon une étude du réseau Recherches et Solidarités (R) publiée jeudi.
Le bénévolat au sein d'une association progresse en France, mais l'investissement régulier des bénévoles recule au profit d'un engagement plus occasionnel, selon une étude du réseau Recherches et Solidarités (R) publiée jeudi. — Patrick Kovarik AFP

Les dons des Français aux associations ou aux personnes en difficulté sont en baisse avec une moyenne de 207 euros en 2021, contre 213 euros l’année dernière. C’est ce que révèle la 4e édition de l’Observatoire national et régional des générosités, réalisé par Odoxa pour Leetchi et relayée par  BFMTV.

L’étude souligne néanmoins que « la baisse du montant des dons est deux fois moins forte que celle de 2020 », année où elle avait été de 12 euros. 28 % des personnes interrogées ont déclaré avoir effectué moins de dons cette année. 79 % d’entre eux le justifient par le fait qu’ils peuvent tout simplement moins se le permettre, tandis que 58 % affirment avoir des doutes sur l’utilisation qui est faite de leur argent.

« Donner près de chez soi, à une cause locale »

L’étude montre aussi une volonté des Français d’agir au niveau local. Ainsi, 68 % des sondés ont révélé effectuer des dons en nature et 33 % s’engagent dans des actions de bénévolat.

Ils sont également 43 % à privilégier les causes locales, contre 41 % les causes nationales et 14 % les causes internationales. « Une tendance qui rappelle leur besoin de transparence : donner près de chez soi, à une cause locale bien identifiée, rassure », explique le rapport.