Nantes : Des catholiques intégristes font annuler un concert prévu dans une église

BLOCAGE Mardi soir, des catholiques ont empêché la tenue d’un concert dans une église du centre-ville de Nantes, jugeant l’artiste « sataniste »

P-A. A. avec AFP
— 
Le concert devait se dérouler dans l'église Notre-Dame-de-Bon-Port, à Nantes.
Le concert devait se dérouler dans l'église Notre-Dame-de-Bon-Port, à Nantes. — F.Brenon/20Minutes

Un groupe de catholiques intégristes a empêché mardi soir la tenue d’un concert, jugé « sataniste » de l’artiste suédoise Anna von Hausswolff. Il était organisé par le Lieu Unique. « Une poignée de radicaux intolérants provoque l’annulation d’un concert à Notre-Dame-du-Bon-Port programmé en accord avec l’évêché », a tweeté Bassem Asseh, premier adjoint à la mairie de Nantes. Le concert, prévu à 21 h, affichait complet. Les opposants à la tenue du concert ont bloqué l’entrée, reprenant en groupe des chants religieux.

Une référence au diable dans une chanson

« Quelques intégristes ont donc réussi à empêcher un concert. Cela nous renforce dans l’idée que face à l’obscurantisme, nous avons plus que jamais besoin de la lumière des arts et de la culture », a réagi Aymeric Seassau (PC), adjoint au maire de Nantes, en charge de la culture. « Une lamentable manifestation d’intolérance et d’atteinte à l’expression culturelle », a également tweeté Olivier Château (PS), adjoint au patrimoine.

Anna von Hausswolff est une chanteuse, pianiste, organiste et auteure-compositrice de post-metal et rock expérimental. Dans l’une de ses chansons Pills, elle évoque l’addiction à la drogue et dit métaphoriquement avoir « fait l’amour avec le diable ».

« Nous rappelons qu’Anna von Hausswolff était venue à Nantes pour jouer de la musique pour orgue. Ce concert devait se tenir dans le cadre d’une tournée qui a comporté plus de vingt dates », indique le Lieu unique, organisateur du concert, citant de nombreux noms d’églises, cathédrales et basiliques en Europe.