Coronavirus : Où les Français vont-ils pouvoir voyager à Noël ?

VOYAGE VOYAGE Avec l’émergence du variant Omicron, les fermetures de frontières se multiplient. Mais les Français vont tout de même pouvoir voyager à Noël

Xavier Regnier
— 
Parmi les destinations exotiques où peuvent voyager les Français, les Fidji viennent de rouvrir leurs frontières.
Parmi les destinations exotiques où peuvent voyager les Français, les Fidji viennent de rouvrir leurs frontières. — Shutterstock/SIPA

EDIT du 16 décembre 2021 : A l’occasion de la mise en place de nouvelles restrictions aux frontières avec le Royaume-Uni et l’Italie afin de lutter contre la propagation du variant Omicron, nous vous proposons de relire cet article qui dit où et comment les Français peuvent voyager en cette fin d’année.

Depuis l’émergence du variant Omicron, on a l’impression d’être ramenés deux ans en arrière, au tout début de l’épidémie de coronavirus. Les frontières ferment les unes après les autres, contre l’avis de l’ OMS, mais permettant « de gagner 10, 15 jours sur l’arrivée du variant Omicron », selon Jean-François Delfraissy, président du Conseil scientifique.

Un gain « précieux », mais une situation complexe à l’approche des vacances de Noël. Amateurs du cercle polaire, Ultramarins souhaitant retrouver leurs familles ou simples touristes souhaitant vivre un Noël à l’étranger, de nombreux Français profitent des fêtes de fin d’année pour partir. Où allez-vous pouvoir voyager avec les restrictions actuelles ? 20 Minutes fait le tour du monde, et de la question.

Au Japon, en Israël et en Guinée équatoriale, la frontière est fermée

Le pays du Soleil Levant a annoncé lundi la fermeture de ses frontières à l’ensemble des visiteurs étrangers, et demande aux compagnies aériennes de suspendre toute nouvelle réservation pour tout le mois de décembre. Seuls les citoyens japonais actuellement à l’étranger peuvent remettre le pied sur l’archipel.

Idem en Israël, dont les frontières ont été fermées dès le soir du dimanche 28 novembre. « L’entrée des ressortissants étrangers en Israël est interdite sauf pour des cas approuvés par un comité spécial », a ainsi annoncé le bureau du Premier ministre Naftali Bennett. Cette mesure restera en place au moins pour les deux prochaines semaines.

Enfin, la Guinée équatoriale a annoncé ce jeudi en fin d’après-midi suspendre tous les vols internationaux du 6 décembre au 2 janvier. Seuls les déplacements professionnels ou médicaux à l’intérieur du pays sont autorisés, selon le nouveau décret, et les voyageurs devront être munis, en plus d’un carnet de vaccination, d’un test PCR négatif.

Aux Etats-Unis, test de moins de 24 heures exigé à l’entrée

La Maison-Blanche a annoncé ce jeudi que les Etats-Unis exigeront dès la semaine prochaine la présentation d’un test négatif réalisé dans la journée précédant le départ. Les voyageurs devront également être vaccinés.

En Afrique australe, reprise des voyages le 4 décembre

Foyer de l’émergence du variant Omicron, l’Afrique australe (Afrique du Sud, Botswana, Eswatini, Lesotho, Mozambique, Namibie et Zimbabwe) est quasiment coupée du monde à l’heure actuelle. Mais la France a annoncé la reprise des vols à partir du 4 décembre, avec un encadrement « drastique », a précisé Gabriel Attal. Seuls les Français, les ressortissants de l’UE, les diplomates et les navigants pourront prendre des vols entre l’Afrique australe et la France. Au retour en France, un test Covid sera imposé à l’arrivée, suivi d’un isolement de sept jours en cas de test négatif, dix si le test est positif.

En Asie et dans le Pacifique, beaucoup de pays toujours fermés, Fidji rouvre

Selon l’Organisation mondiale du tourisme, 46 pays restent totalement fermés aux touristes, et 55 partiellement. Nombre d’États d’Asie ou du Pacifique interdisent encore les voyages « non essentiels ». L’Australie ferme ainsi ses frontières « aux personnes ne possédant pas de passeport australien ». Mais certains de ces pays ont une économie très dépendante du tourisme, et ce secteur est dévasté.

C’est le cas des îles Fidji, qui avaient fixé au 1er décembre la réouverture des frontières aux touristes pour relancer l’économie. Le variant Omicron ne fera pas changer les plans du gouvernement, en particulier pour la France qui est un pays « partenaire de voyage » de l’archipel.

Au Maroc, les frontières aériennes sont fermées

Depuis le 25 novembre, les vols à destination et en provenance de France ont été suspendus « jusqu’à nouvel ordre » par le Maroc, en raison de la recrudescence de cas de coronavirus dans l’Hexagone. Les frontières aériennes ont ensuite été totalement fermées avec l’émergence du variant Omicron pour au moins deux semaines.

Dans l’Union européenne, pas de frontière fermée mais des restrictions locales

A l’heure actuelle, aucun pays européen n’a fermé ses frontières à ses voisins, la plupart se contentant de couper les liaisons avec les sept pays d’Afrique australe. Mais, comme la France, un pass sanitaire est exigé pour entrer sur le territoire de la plupart des 27. A savoir, un schéma vaccinal complet, un test PCR de moins de 72 heures ou antigénique de moins de 48 heures, ou le résultat d’un test positif de plus de 11 jours et moins de 6 mois. Ces conditions sont par ailleurs les mêmes pour se rendre sur un territoire français ultramarin.

Depuis mercredi 16 décembre, l’Italie exige en plus un test négatif de moins de 48 heures aux voyageurs venant de France même s’ils sont vaccinés. Ceux qui ne le sont pas, devront en plus respecter une quarantaine de cinq jours et présenter un nouveau résultat négatif à l’issue de cet isolement. Même chose en Suède où les voyageurs en provenance de l’Union européenne devront à partir du 28 décembre présenter un test Covid négatif même s’ils sont vaccinés ou rétabli du Covid. Les moins de 12 ans et les voyageurs de nationalité suédoise ou résidant en Suède ne sont toutefois pas concernés par cette obligation. Six autres pays de l’UE – Portugal, Irlande, Chypre, Lettonie, Grèce et Autriche – exigent aussi un test négatif même pour les vaccinés en provenance de l’UE. Ce 21 décembre, la Finlande a annoncé qu’elle allait faire de même.

D’autres restrictions s’appliquent dans certains pays pour les personnes non-vaccinées, comme en Allemagne où l’entrée des commerces non-essentiels, des restaurants, des lieux de culture et de loisirs leur est interdite.

Au Royaume-Uni, test obligatoire pour les vaccinés

Pour poser le pied sur le sol britannique,l'ambassade de France précise le protocole. Si vous êtes vaccinés, il faudra réserver un test PCR « day 2 » avant le voyage, et s’isoler au Royaume-Uni en attendant le résultat du test. Il peut néanmoins être effectué le jour d’arrivée. Les personnes restant moins de deux jours doivent réserver et payer le test PCR mais n’ont pas l’obligation de l’effectuer. Les personnes non-vaccinées doivent prouver un motif impérieux pour se rendre au Royaume-Uni. Elles doivent aussi justifier d’un test négatif trois jours avant le départ, et s’isoler dix jours avec des tests aux deuxième et huitième jours d’isolement.

Concernant le retour, la France va durcir les conditions d’accès pour les voyageurs en provenance de ce pays. La validité des tests va être réduite à 24 heures, a indiqué Gabriel Attal sur BFMTV et RMC, et les motifs de voyage seront « limités aux résidents français et à leurs familles ». Les déplacements de « tourisme ou professionnels pour des personnes qui ne sont pas résidentes en France seront limités », a précisé le porte-parole du gouvernement. Un isolement sera en outre requis à l’arrivée, dans un lieu que les voyageurs « choisiront pendant sept jours, avec un contrôle des forces de sécurité », mais qui pourra être « levé au bout de 48 heures » si un test réalisé à l’arrivée en France s’avère négatif.