Coronavirus : Le variant baptisé « Omicron » pour ne pas froisser le président chinois Xi Jinping ?

FAKE OFF L'OMS a fait l'impasse sur deux lettres de l'alphabet grec pour baptiser le nouveau variant, dont la lettre « Xi »

Maïwenn Furic
— 
Le variant Omicron sur propage sur toute la planète. De nombreux pays ont fait le choix de fermer leurs frontières.
Le variant Omicron sur propage sur toute la planète. De nombreux pays ont fait le choix de fermer leurs frontières. — Yonhap News/Newscom/SIPA
  • Depuis plusieurs jours, un nouveau variant du Covid-19 baptisé « Omicron » effraie la planète. Les premiers cas sont détectés en Europe au cours des derniers jours.
  • Sur les réseaux sociaux, le nom de ce variant fait débat car l’Organisation mondiale de la santé a fait l’impasse sur les lettres Nu et Xi de l’alphabet grecs.
  • Plusieurs internautes affirment que l’OMS a souhaité ménager le président chinois, Xi Jinping.

« Anecdote covidienne : on est passé du variant Nu au variant Omicron alors qu’entre ces deux lettres de l’alphabet grec, il y a la lettre Xi. Pourquoi avoir sauté une lettre ? Parce que ça rappelait trop Xi Jinping… », affirme un internaute sur Twitter.

L’Organisation mondiale de la santé aurait-elle peur de froisser les dirigeants des puissances mondiales dans la nomenclature des variants du Covid-19 ? C’est la théorie qui circule depuis quelques jours sur les réseaux sociauxDes internautes ont remarqué qu’après Mu, les variants auraient, en toute logique, dû être baptisés « Nu » puis « Xi ».

Pourquoi l’OMS a-t-elle écarté deux lettres de son alphabet ? 20 Minutes fait le point.

FAKE OFF

Au mois de juin, l’Organisation mondiale de la santé, qui a la responsabilité de baptiser les variants du Covid-19, a annoncé que les principaux variants ne porteraient plus le nom de la zone géographique dans laquelle ils ont été découverts, dans le but d'éviter toute stigmatisation. Depuis, c’est par les lettres de l'alphabet grec qu’ils sont désignés.

En suivant cette logique, le dernier variant identifié il y a quelques jours en Afrique du Sud aurait dû s’appeler Nu – c’est d’ailleurs ainsi que les médias avaient commencé à le nommer. C’était sans compter sur la décision de l’OMS de faire un saut de deux lettres dans l’alphabet grec.

Pour quelles raisons ? « "Nu" se confond trop facilement avec "new" [nouveau] », a déclaré samedi Tarik Jasarevic, un porte-parole de l’OMS. En effet, la prononciation de ces deux mots est très proche en anglais.

Quant à la lettre suivante, Xi, ce choix n’a pas été fait pour éviter de froisser la seule personne du président chinois, Xi Jinping. Tarik Jasarevic, porte-parole de l’OMS, a déclaré samedi,à nos confères du New York Times : « Xi n’a pas été utilisé parce que c’est un nom de famille courant. » Il a ajouté que la politique de l’organisation notifie qu’il est important d’éviter « d’offenser tout groupe culturel, social, national, régional, professionnel ou ethnique ».

En ce qui concerne la seconde lettre évincée, comme l'ont annoncé certains internautes : « L’OMS a écarté Nu pour éviter toute confusion avec le mot “new” ». En effet, les prononciations de ces deux mots sont identiques dans les pays anglophones.