Wish déréférencé : Le patron de Leboncoin salue « une décision courageuse »

CONCURRENCE « Ce n’est que le début d’un scandale », prévoit le patron de Leboncoin qui se réjouit de voir le gouvernement « monter au front »

20 Minutes avec agence
— 
Le logo Wish sur un smartphone (illustration).
Le logo Wish sur un smartphone (illustration). — SOPA Images/SIPA

Le déréférencement de la plateforme de vente en ligne Wish est « une décision courageuse » estime le patron du site Leboncoin. Ce mercredi, Antoine Jouteau était invité sur  BFM Business pour commenter cette mesure rare prise par les services français de la répression des fraudes.

« Je pense que c’est une bonne décision, a-t-il expliqué. En même temps, cela ne doit pas s’adresser qu’à cette plateforme mais à plein d’autres plateformes qui aujourd’hui ne respectent pas les règles normales d’importations des produits neufs ».

« Ce n’est que le début d’un scandale »

Le ministère de l’Economie a indiqué dans un communiqué avoir pris cette décision en raison de la présence de produits non-conformes et dangereux sur Wish, qui revend des produits bon marché principalement fabriqués en Chine. Dans les prochains jours, le site et l’application Wish devraient donc disparaître des grands moteurs de recherche comme Google et des magasins d’application. L’accès au site sera en revanche toujours possible en tapant l’adresse directement.

« Il n’y a pas de raison de tolérer en ligne ce que nous n’acceptons pas dans les commerces physiques », a déclaré Bruno Le Maire, ministre de l’Economie, au Parisien.

« Ce n’est que le début d’un scandale », a affirmé Antoine Jouteau dénonçant des « produits de basse qualité qui ne respectent aucune norme » sur certaines plateformes. Il s’est réjoui de voir le gouvernement « monter au front » pour « discipliner ce monde du e-commerce qui parfois peut paraître un peu sauvage ».