Pass sanitaire : Gérald Darmanin appelle à davantage de contrôles dans les restaurants

VACCINATION Le pass sanitaire serait de moins en moins contrôlé, reconnaît le syndicat patronal des indépendants de l’hôtellerie-restauration

J.-L.D. avec AFP
— 
Le contrôle du pass sanitaire subit un relâchement dans les restaurants
Le contrôle du pass sanitaire subit un relâchement dans les restaurants — Koen van Weel / ANP / AFP

Le ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin a écrit ce lundi aux préfets pour leur demander de la « fermeté » dans les contrôles du pass sanitaire dans les restaurants, face à un rebond de l’épidémie de Covid-19. « Il est impératif de remobiliser l’ensemble des acteurs concernés par l’application du pass sanitaire afin de limiter les effets de la nouvelle hausse des contaminations », a indiqué le ministre de l’Intérieur dans un télégramme adressé aux préfets.

« Je vous demande de réunir sans délai les représentants départementaux des métiers de l’hôtellerie-restauration afin de leur rappeler leurs obligations relatives à la crise sanitaire », a-t-il ajouté, évoquant le contrôle du pass sanitaire des clients et des salariés. Dans cette note, Gérald Darmanin demande également de « maintenir à haut niveau la mobilisation » des forces de l’ordre, « en recourant le cas échéant à la fermeture administrative des établissements ». « Nous sommes déjà revenus au niveau des contrôles du mois de septembre. Il nous faut amplifier cet effort », a-t-il insisté.

Soutien syndical

Les restaurateurs qui ne contrôlent pas le pass sanitaire « mettent en danger » toute la profession « en l’exposant à une mesure de fermeture générale », s’est également insurgé ce lundi le président du syndicat patronal des indépendants de l’hôtellerie restauration.

« Contrôlez et faites contrôler le pass sanitaire de tous vos clients », demande ce lundi Didier Chenet, affirmant avoir « encore ce week-end, personnellement constaté un relâchement » de ces contrôles, dans un message à ses adhérents, au terme d’un entretien avec le ministre délégué aux PME, Alain Griset, consacré notamment à la situation sanitaire.

Make your controle de pass sanitaire great again

« Cette fois la défense de la profession ne dépend ni du gouvernement ni de vos organisations professionnelles mais de vous ! », plaide-t-il, parlant d’une « situation grave ». « A ceux qui ne contrôlent pas le pass sanitaire de leurs clients et salariés, je vous le dis : cela n’est pas acceptable car, au-delà de vous, c’est l’ensemble de la profession que vous mettez en danger en l’exposant à une mesure de fermeture générale », affirme Didier Chenet.

Car « avec près de 20.000 personnes dépistées positives chaque jour, la France connaît un rebond épidémique fulgurant qui menace notre activité », dit-il, rappelant que « l’an dernier, à la même époque, avec un nombre de contaminations équivalent et même inférieur à celui d’aujourd’hui, nous étions confinés et nos cafés et restaurants fermés. Si aujourd’hui, tel n’est pas le cas, c’est grâce au pass sanitaire ».

Le nombre de patients ayant contracté le Covid-19 hospitalisés en soins critiques est « relativement stable » et les conséquences sur l’hôpital de la cinquième vague, « si elle doit se produire », ne sont pas attendues pour avant « fin décembre ou janvier », a déclaré lundi le directeur général de l’Assistance publique-Hôpitaux de Paris Martin Hirsch.