Martinique : Blocage du port, de la raffinerie et de zones commerciales

TENSIONS Plusieurs perturbations sont manifestes ce lundi et ont été orchestrées par des organisations syndicales protestant notamment contre l’obligation vaccinale des soignants

20 Minutes avec AFP
— 
Un malade du Covid-19 dans un hôpital de Fort-de-France fin août 2021.
Un malade du Covid-19 dans un hôpital de Fort-de-France fin août 2021. — ALAIN JOCARD / AFP

En Martinique, des poids lourds et des taxis paralysaient lundi une bonne partie de l'activité économique, à l'appel d'organisations syndicales protestant notamment contre l 'obligation vaccinale des soignants, a-t-on appris de source policière.

Lundi matin l'accès au port de Fort-de-France, à la raffinerie et à plusieurs zones commerciales de l'île était bloqué, a indiqué la direction départementale de la sécurité publique. Plusieurs municipalités ont signalé des perturbations dans la restauration scolaire et l'accueil dans les écoles primaires.

Plusieurs motifs de contestation

La circulation était cependant fluide sur les principales routes de Martinique, ont rapporté des automobilistes à l'AFP. En revanche, les transports en commun de la communauté d'agglomération du centre de l'île sont partiellement perturbés en raison des différents barrages, a prévenu la régie des transports du centre.

Ces blocages s'inscrivent dans le cadre de l'appel à la grève générale lancé par 17 organisations syndicales aux revendications variées parmi lesquelles on compte la fin de l'obligation vaccinale et des suspensions pour les soignants, mais aussi la hausse des salaires et des minima sociaux et la baisse des prix des carburants et du gaz.

Une manifestation à  Fort-de-France

Les syndicats demandent également la prise en charge totale des tests de chlordéconémie, maladie liée au chlordécone, ce pesticide largement utilisé dans les champs de banane entre 1972 et 1993, et suspecté d'être responsable de nombreuses maladies comme le cancer de la prostate.

Les centrales syndicales ont lancé un appel à manifester dans les rues de Fort-de-France lundi matin. À 8h30 (heure de Martinique), environ 600 personnes étaient déjà présentes au lieu de rassemblement, a précisé à l'AFP une source policière, mais entre 2.000 et 3.000 manifestants sont attendus dans les rues du centre-ville du chef lieu de la Martinique.