Black Friday 2021 : Bonnes affaires ou illustration du capitalisme… Nos lecteurs divisés sur cette journée

VOTRE VIE VOTRE AVIS C'est parti pour le Black Friday ! Une journée de soldes qui a déjà commencé pour de nombreuses enseignes   

Fiona Bonassin
— 
Le Black Friday commence vendredi 26 novembre !
Le Black Friday commence vendredi 26 novembre ! — Alex Lentati/LNP/Shutterstock/SIPA

Départ des 24 heures de folie dans les magasins et sur Internet ! Le Black Friday c’est une journée que 62 % des Français attendent selon une étude BVA – Orange de 2019. Pourtant, cette journée de soldes ne fait pas l’unanimité auprès de nos lecteurs.

Si la chasse aux bonnes affaires anime bon nombre d’entre eux, la conscience environnementale et l’envie de moins consommer fait sens dans certains esprits. L’environnement fait partie, selon l’Agence de la transition écologique, des trois préoccupations les plus importantes des Français en 2020. Or, le Black Friday est à l’opposé de la préservation de l’environnement : transports routiers ou par avions mais aussi surconsommation, utilisation de matières premières..;

 « Faire plaisir à notre famille » avant Noël

Après de long mois de privation à cause du Covid-19, les Français devraient profiter largement de cette édition du Black Friday. Et certains sont très organisés, à l’image de Marie : « Cette journée me permet de finir mes cadeaux de Noël et de changer l’électroménager dans la maison. J’ai déjà fait une liste de produits et appareils qui m’intéressent. J’ai regardé en magasin et sur les différents sites internets. »

Ce jour de soldes reste l’occasion de faire des cadeaux sans avoir à payer le prix fort. « J’attends toujours avec impatience le Black Friday (…). J’ai remarqué en faisant des comparatifs que je pouvais faire d’énormes économies grâce à cet événement. Ma technique, c’est donc d’aller faire du repérage dans les magasins qui m’intéressent ou sur des sites en ligne et après d’attendre la date », explique Karine, qui au moment de sortir sa carte bleue voit une différence. « Je peux vous assurer qu’il y a quand même des différences de prix qui peuvent aller jusqu’à 300 euros. Et surtout, cet événement est très bien calé, juste avant les fêtes de Noël, cela nous permet de faire plaisir à notre famille… », assure-t-elle.

Trois cents euros de budget en moyenne

Une étude Poulpeo de 2020 sur les Français et le Black Friday révèle que le budget moyen par acheteur tourne autour de 330 euros. Un budget qui pourrait exploser. La cause ? La crainte de pénuries sur certains jouets ou produits électroniques venant d’Asie. La peur de se retrouver sans cadeaux sous le sapin pourrait créer une vague d’achats ce vendredi et encourager les Français à anticiper les achats de Noël.

Selon les chiffres de retailink, en 2020 près de 2 millions de clients on fait au moins un achat sur les sites ou dans les magasins du groupe Fnac-Darty et plus de 5,6 millions de personnes se sont rendues sur le Net pour regarder les offres. Entre 2019 et 2020, pendant sa semaine de Black Friday, le géant français a augmenté ses ventes en volume de 24 %.

Mais si en 2019, 62 % des consommateurs attendaient cette journée, il semblerait que la donne change petit à petit. Cette année, d’après une étude menée par l'Observatoire Société & Consommation (Obsoco), 41 % d’entre eux envisagent de profiter la journée. Une baisse qui s’explique par une prise en compte de notre surconsommation.

Folie du capitalisme ?

Mais le Black Friday ne convainc pas tout le monde. D’autres voient en cette journée l’illustration de la société de consommation, comme Eve. « La vraie économie c’est de n’acheter que ce dont j’ai réellement besoin. En s’assurant que les producteurs, les vendeurs et les autres petits maillons de la chaîne soient payés de façon juste », affirme-t-elle. Une vision partagée par Sébastien : « Le Black Friday s’est propagé avec force ces dernières années, créant comme un second Noël. Bien sûr, cela profite aux géants du commerce… Au détriment des artisans et autres. Une image de plus de la folie du capitalisme. » De son côté, Marie ne souhaite pas participer à cette journée pour une tout autre raison : « Je ne suis pas Américaine. » Si la France s’est approprié l’opération commerciale, elle est née en Amérique dans les années 1960.

Pour ceux qui seront occupés vendredi 26 novembre, pas de panique, il suffira d’attendre trois jours pour participer au Cyber Monday, une autre journée de rabais avant les fêtes.