Albi : Pour limiter le bruit du circuit, seules quatre voitures thermiques pourront y rouler en même temps

BRUIT Le tribunal administratif de Toulouse (Haute-Garonne) vient de rejeter la demande du gestionnaire du circuit d’Albi qui demandait d’annuler en urgence un arrêté municipal limitant le nombre de véhicules autorisés en même temps

B.C.
— 
Une voiture fait un essai sur le circuit d'Albi, dans le Tarn, le 24 juin 2011.
Une voiture fait un essai sur le circuit d'Albi, dans le Tarn, le 24 juin 2011. — F. Lancelot / Sipa

A moins d’avoir un grand prix de rallye de voitures électriques, le circuit d’Albi n’est pas près d’accueillir une nouvelle course automobile au cours des semaines qui viennent. Le 31 août, après de nouveaux relevés sonores, la mairie du Séquestre (Tarn) prenait un arrêté limitant l’activité à un maximum de quatre véhicules à moteur thermique. Une décision qui avait été attaquée en référé par DS Events, la société gestionnaire du site, devant le tribunal administratif de Toulouse.

Pas d’atteinte immédiate

Les juges ont rejeté ce lundi la demande de la société DS Events estimant que la décision du maire ne portait pas atteinte, « de manière grave et immédiate, à un intérêt public, à la situation du requérant ou aux intérêts qu’il entend défendre », explique le tribunal administratif dans un communiqué. D’ici l’examen du dossier sur le fond, pas avant plusieurs mois, aucune course impliquant plus de quatre véhicules pourra avoir lieu.

Depuis plusieurs années, des riverains montent au créneau pour limiter les nuisances sonores en provenance du circuit. Malgré la création d’un mur antibruit, des relevés ont mis en évidence le dépassement des valeurs limites définies par le code de la Santé publique. Ce qui a conduit le maire à prendre l’arrêté du 31 août.