C’est l’heure du BIM : La contestation s’étend aux Antilles, l’Autriche reconfine et le fiasco OL-OM

ACTUALITES « 20 Minutes » compile pour vous les infos qu’il ne faut pas manquer ce matin dans votre Bulletin d’information matinal (BIM)

X.M.
— 
Des voitures brûlées à Le Gosier en Guadeloupe, le 21 novembre 2021.
Des voitures brûlées à Le Gosier en Guadeloupe, le 21 novembre 2021. — Elodie Soupama/AP/SIPA

Vous avez manqué les infos de ce début de matinée ? On vous a concocté un récap pour vous aider à y voir plus clair.

Début d’une grève générale en Martinique et toujours des violences en Guadeloupe

Un deuxième front de contestation va s’ouvrir dans les Antilles où la situation est explosive. Un appel à la grève générale a en effet été lancé en Martinique, à partir de ce lundi. Signé par 17 syndicats, le préavis détaille dix points de revendications, parmi lesquels la fin de l’obligation vaccinale et des suspensions pour les soignants, mais aussi la hausse des salaires et des minima sociaux. Sur cette liste figure aussi des demandes quant aux prix des carburants et du gaz. La colère est également très grande en Guadeloupe. Pour faire face aux violences, des renforts de policiers et de gendarmes envoyés de métropole, notamment 50 membres du GIGN et du Raid, y sont arrivés samedi soir. Dimanche le démantèlement des barrages routiers a ainsi pu commencer mais le rectorat a dû annoncer la suspension ce lundi de l’accueil des élèves dans les écoles, collèges et lycées.

L’Autriche se reconfine pour contrer le Covid-19, la colère monte en Europe

Depuis la mise à disposition des vaccins au plus grand nombre, aucun pays de l’Union européenne n’avait osé franchir le pas du reconfinement. Mais, avec le rebond de l’épidémie de Covid-19, l’Autriche va se réveiller enfermée ce lundi matin. Depuis minuit, le pays est en effet officiellement confiné. Cette mesure radicale a en outre réveillé la colère ce week-end des Autrichiens, mais aussi celle des populations de plusieurs pays européens comme la Belgique ou les Pays-Bas.

Lors du match OL-OM, l’auteur du jet de bouteille sur Payet placé en garde à vue

Pour Jean-Michel Aulas, le spectateur en question n’est pas moins qu’un « abruti ». Il faut dire que le président de l’OL est particulièrement remonté après qu’un individu, depuis en garde à vue, a jeté une bouteille d’eau sur Dimitri Payet, alors qu’il s’apprêtait à frapper le premier corner de la rencontre (0-0, 4e). Résultat, le match OL-OM a viré au pathétique dimanche soir. Après près de deux heures d’imbroglio, la rencontre s’est finalement arrêtée à la 5e minute de jeu. Un record bien navrant.