Fonction publique : L’écart de salaire entre les hommes et femmes se réduit légèrement

INEGALITES Le salaire net des femmes était toutefois toujours inférieur en moyenne de 12,3 % à celui des hommes en 2018

20 Minutes avec agences
— 
Deux femmes sur leur lieu de travail
Deux femmes sur leur lieu de travail — SIERAKOWSKI/JOCHMANS/ISOPIX/SIPA

L’égalité est loin d’être atteinte et les choses s’améliorent très lentement. L’écart salarial entre les hommes et les femmes dans la fonction publique a légèrement reculé en 2018. C’est ce qu’indique le dernier rapport annuel sur l’égalité professionnelle, mis en ligne jeudi par la Direction générale de l’administration et de la fonction publique (DGAFP). « Le salaire net en équivalent temps plein des femmes est inférieur en moyenne de 12,3 % à celui des hommes en 2018 », contre un différentiel de 12,6 % l’année précédente, est-il précisé dans le document.

Tous versants confondus, le salaire médian des agentes publiques s’établit à 1.976 euros net, contre 2.167 pour les hommes.

Un écart de 20,9 % dans la fonction publique hospitalière

Des disparités existent entre les secteurs. « Au sein de la fonction publique, les écarts sont plus forts dans la fonction publique hospitalière (20,9 % en 2018) », relève le rapport. La fonction publique d’Etat, versant qui compte le plus d’agents, enregistre un écart salarial de 9,2 %. Dans la territoriale, les agents publics gagnent 13,5 % de plus que leurs homologues féminines. En moyenne, plus les salaires sont élevés, plus les écarts salariaux femmes-hommes augmentent.

En 2018, la part des femmes dans l’effectif global de la fonction publique a continué à progresser pour atteindre 62,5 % (+0,2 point). Le nombre de femmes appartenant à la catégorie A +, celle des agents les mieux rémunérés, a crû de 0,5 point mais elles restent minoritaires dans la catégorie (41,9 % des effectifs).