Isère : Une lycéenne renvoyée après avoir dénoncé une agression sexuelle présumée d'un professeur

ISERE La jeune fille avait rapporté les faits dans une story Instagram, qualifiant l’enseignant de « gros pédophile ». Ce qui lui a valu d’être exclue à l’issue d’un conseil de discipline. Ses camarades se sont mobilisés ce jeudi

C.G.
— 
Des lycéens. (Illustration)
Des lycéens. (Illustration) — V. WARTNER / 20 MINUTES

Les élèves du lycée Pierre Beghin à Moirans (Isère) se sont massivement mobilisés ce jeudi après-midi pour défendre l’une de leurs camarades, renvoyée de l’établissement, rapporte France 3.

La jeune fille en question a été exclue définitivement mardi, à l’issue d’un conseil de discipline. Elle était convoquée pour avoir dénoncé le comportement d’un professeur d’EPS ayant « mis une claque sur les fesses » d’une autre élève, pendant un échauffement. Evoquant les faits dans une « story », l’adolescente avait alors qualifié l’enseignant de « gros pédophile » et avait demandé à d’autres de témoigner.

26 témoignages

« Elle a récolté 26 témoignages » relate son frère sur les réseaux sociaux. « Le professeur en question est déjà visé par trois plaintes auprès de la CPE de l’établissement, appuie dans un communiqué, le syndicat lycéen UNL. Nous observons que l’administration du lycée place plus d’importance dans la parole d’un professeur accusé de multiples fois d’agressions sexuelles que dans celle de plus d’une vingtaine de victimes et témoins ».

Dans un courrier adressé aux lycéens et à leur entourage, la direction déplore en effet ces « rumeurs mettant en cause de manière publique et nominative l’intégrité morale et personnelle » de l’enseignant.

Le cabinet du rectorat a annoncé vouloir « engager un travail d’accompagnement et de clarification », selon France 3, ajoutant toutefois qu’une enquête interne avait été ouverte et que « les autorités compétentes ont été informées ».