Toulouse : La première boutique menstruelle ouvre et l'on va pouvoir y parler de ses règles sans tabou

SOCIETE La première boutique en France entièrement consacrée aux menstruations, mais aussi au moyen de les vivre de manière plus écologique, ouvre ses portes à Toulouse

Béatrice Colin
— 
La première boutique menstruelle de France Rañute ouvre ses portes à Toulouse.
La première boutique menstruelle de France Rañute ouvre ses portes à Toulouse. — Rañute
  • Un an après la Suisse, ce samedi, Rañute ouvre sa première boutique en France entièrement consacrée aux règles à Toulouse.
  • Au-delà des culottes menstruelles lavables et des « cups », la boutique proposera des conseils sur les menstruations ou encore sur les fuites urinaires, sans tabou.

On y trouvera des culottes et des coupes menstruelles, mais aussi des tisanes à prendre lors des règles douloureuses et tout un tas de livres dédiés aux « ragnagnas ». Installée à deux pas de l’Université Capitole et du canal du Midi, au numéro 1 de l’avenue Armand-Duportal, Rañute, la toute première boutique dédiée aux menstruations en France ouvre ses portes ce samedi à Toulouse.

Un concept qui répond à une tendance de fond, notamment lorsque l’on sait que chaque année 45 milliards de serviettes hygiéniques sont jetées dans le monde. « Aujourd’hui il y a une vraie volonté d’aller vers le durable car ces serviettes sont composées à 90 % de plastique qui mettront 500 ans à se décomposer dans la nature alors qu’on ne les a portées que quelques heures. En France, la consommation de serviettes hygiéniques, c’est l’équivalent de trois tours Montparnasse », explique Eléonore Arnaud, la fondatrice de Rañute qui répond ainsi aux aspirations écologistes de ses clientes.

Elle a ouvert son premier magasin en Suisse, il y a tout juste un an. Lorsqu’elle s’est lancée, cette quadragénaire voulait pouvoir donner des réponses aux questions que se posent celles qui ont choisi de passer au réutilisable ou de se mettre aux « cup » menstruelles. « Sur Internet, on ne peut pas avoir le choix, on ne peut pas essayer ni avoir d’informations quand on se pose des questions, comme la façon dont on met une cup… Ce n’est pas forcément évident. Une boutique, c’est aussi un lieu de discussion sans tabou, car même si on peut lire beaucoup de choses sur Internet, rien ne vaut une conversation », poursuit la créatrice du concept.

Féministe, écologie et égalitaire

Et pas question de se limiter aux menstruations, ici on pourra parler périnée et fuites urinaires, que ce soit en évoquant les moyens de faire de la rééducation ou de la prévention. « On a aucun jugement, quand on parle de règles, que ce soit la couleur, la quantité ou l’odeur, tout le monde le vit », assure celle qui a voulu créer une entreprise à la conjonction « du féminisme, de l’écologie et de l’égalité des chances ».

La première boutique menstruelle de France Rañute ouvre ses portes à Toulouse.
La première boutique menstruelle de France Rañute ouvre ses portes à Toulouse. - Rañute

Dans cet esprit, pour que tout le monde puisse se mettre au réutilisable, la boutique proposera des « culottes suspendues », financées par des dons et à disposition de celles qui n’ont pas les moyens de s’en payer. Dans le même esprit, à Renens, la ville Suisse où la première boutique a vu le jour, la commune a décidé de financer des bons d’achat dans sa boutique, une mesure aussi bien sociale que de réduction de déchets. A l’heure où les collectivités locales financent des distributeurs de serviettes jetables, Eléonore Arnaud espère que cette initiative helvétique fera son chemin dans la Ville rose.