Attentat de Magnanville : Le parquet antiterroriste demande les assises pour un complice présumé

JUSTICE Il a revanche requis un non-lieu pour deux autres hommes soupçonnés d'avoir apporté un soutien logistique

20 Minutes avec AFP
— 
Hommage aux policiers tués à Magnanville,(Yvelines), le 14 juin 2016.
Hommage aux policiers tués à Magnanville,(Yvelines), le 14 juin 2016. — Alain ROBERT/Apercu/SIPA

Le parquet antiterroriste (Pnat) a requis ce mercredi le renvoi devant les assises spéciales de Mohamed Lamine Aberouz pour « complicité » dans l’assassinat du policier Jean-Baptiste Salvaing et de sa compagne Jessica Schneider à Magnanville (Yvelines) le 13 juin 2016, a appris l’AFP de source proche du dossier.

Il a revanche requis un non-lieu pour deux autres hommes soupçonnés d’avoir apporté un soutien logistique, selon les informations de cette source, confirmées par le Pnat. L’assassin, Larossi Abballa, avait revendiqué l’attaque au nom du groupe Etat islamique (EI), avant d’être abattu par la police.