Se retrouver, enfin… Avec la réouverture des frontières avec les Etats-Unis, ils vont pouvoir revoir leurs proches

VOTRE VIE VOTRE AVIS Certaines familles ne se sont pas réunies depuis plus de deux ans

Pierre Cloix
— 
Direction le pays de l'oncle Sam
Direction le pays de l'oncle Sam — Canva/20 Minutes
  • Après 23 mois de fermeture, les frontières des Etats-Unis sont à nouveau ouvertes.
  • Certains de nos lecteurs n’ont pas attendu longtemps pour se rendre dans le pays.
  • Pour la famille, pour le travail, ils témoignent.

« L’Amérique, je la veux, et je l’aurai… » N’en déplaise à Joe Dassin, pour fouler le plancher des vaches de l’Oncle Sam, il a fallu ronger son frein. Pendant pas moins de 23 mois, il était presque impossible de se rendre aux Etats-Unis. À l’occasion de la réouverture des frontières pour les personnes vaccinées, nous avons demandé à nos lecteurs s’ils allaient se ruer vers le prochain avion direction « America. »

Deux ans, quand on a de la famille de l’autre côté de l’Atlantique, ça fait long. Pire, il peut se passer un certain nombre d’événements durant un tel laps de temps, si bien que la vie de Matthieu, qui vit à San Francisco, n’a plus grand-chose à voir avec celle d’avant le Covid : « Durant ces 2 années, il s’est passé beaucoup de choses que je n’ai pas pu entièrement partager avec ma famille : je me suis marié, et ai eu une petite fille Amélie. » Cette semaine, quand sa mère arrivera, le déferlement d’émotions risque d’être assez violent. « Nous allons enfin pouvoir nous voir », conclut l’expatrié. Et cette fois en vrai, pas en visio.

« L’amour maternel et paternel est le plus fort »

Brigitte, qui elle est maman, est partie dès le 10 novembre pour rejoindre sa fille et son gendre qui lui manque « terriblement », malgré les difficultés techniques : « Nous acceptons toutes les contraintes dues au Covid : vaccination, test PCR, documents à remplir… Bien sûr, il y a des frais mais l’amour maternel et paternel est le plus fort. »

Car oui, les conditions pour entrer aux Etats-Unis sont très précises, et si d’aventure vous vouliez vous y rendre, vous feriez mieux d’être aussi préparés que Caroline, qui va rejoindre sa sœur et ses 3 neveux. « Attention », prévient-elle, « Il faut un parcours vaccinal complet avec deux doses au minimum ! Je n’avais qu’une dose car j’avais eu le Covid, mais les Etats-Unis n’acceptent pas ce schéma ! » Ce n’est pas tout, sachez que « le prix des billets d’avion ont fait minimum x2 depuis l’annonce de la réouverture des frontières… » Maintenant vous savez.

Parmi les témoignages que nous avons reçus, si la famille reste le moteur numéro 1 pour faire la traversée, il y en a qui comme, Yann, comptent bien enfin tenter le « rêve américain » : Je devais aller travailler à Disney​ World en mars 2020, tout était prêt, mais évidemment la crise du covid et la fermeture des frontières ont tout chamboulé. Après bientôt 2 ans d’une attente interminable je vais enfin pouvoir décoller pour les USA début 2022 ! » Bon vent et bien le bonjour à Mickey !