Morbihan : « L’île Berder n’est pas à vendre », répond le propriétaire à ses opposants

PRIVE Après l’abandon du projet d’hôtel de luxe, le collectif Berder Ensemble demande au groupe Giboire de revendre son île à une collectivité

Jérôme Gicquel
— 
L'île de Berder s'étend sur 23 hectares en plein cœur du golfe du Morbihan.
L'île de Berder s'étend sur 23 hectares en plein cœur du golfe du Morbihan. — GILE Michel/SIPA
  • Propriété du groupe immobilier rennais Giboire, l’île de Berder dans le golfe du Morbihan est au cœur d’une bataille judiciaire depuis plusieurs mois.
  • Michel Giboire rêvait d’y construire un complexe hôtelier de luxe mais il a finalement abandonné son projet après une décision du tribunal administratif de Rennes cet été.
  • Ses opposants souhaitent désormais qu’ils revendent l’île avec l’espoir qu’elle devienne un parc départemental.

C’est l’un des joyaux du golfe du Morbihan. Mais depuis plusieurs mois, l’île de Berder est au cœur d’une bataille judiciaire. L’affaire trouve ses racines en 2016, l’année où le groupe immobilier rennais Giboire a mis la main sur ce caillou majestueux de 23 hectares qui a longtemps servi comme centre de vacances. Son PDG Michel Giboire rêve alors d’y construire un complexe hôtelier de luxe de 80 chambres avec piscine, spa, hammam et un parking d’une centaine de places.

Mais dans la commune de Larmor-Baden, la résistance s’organise pour dénoncer ce projet qui va « dénaturer et défigurer l’île au profit de quelques clients fortunés », selon Marc Chapiro, porte-parole du collectif Berder Ensemble. Michel Giboire a aussi ses partisans, certains habitants voyant d’un bon œil ce projet susceptible de créer des emplois et d’apporter des retombées économiques à la commune.

Le projet hôtelier abandonné

En juillet, la justice s’est finalement saisie du dossier, le tribunal administratif de Rennes annulant partiellement le plan local d’urbanisme (PLU) de Larmor-Baden. Une décision qui a eu pour effet d’enterrer le projet hôtelier. « Michel Giboire a pris acte de la décision du tribunal administratif. Le projet hôtelier est donc abandonné. Il étudie les options sur l’avenir de l’île », avait alors indiqué une porte-parole du groupe immobilier.

L’histoire n’est pas pour autant terminée puisque le maire de Larmor-Baden a annoncé fin septembre qu’il avait intenté un recours contre l’annulation partielle du PLU. L’avenir de Berder est donc toujours pour l’heure en suspens.

Le collectif Berder Ensemble lance un appel aux collectivités

Dans ce contexte, le collectif Berder Ensemble continue de maintenir la pression. Ses membres réclament désormais que Michel Giboire revende son île. Mais le propriétaire de Berder, contacté par 20 Minutes, ne semble pas décidé à céder son bien. « L’île n’est pas à vendre », répond-il laconiquement, se refusant à tout autre commentaire.

Dans leur combat, les militants du collectif Berder Ensemble lancent également un appel aux collectivités afin qu’elles se concertent « pour construire un projet harmonieux et public à Berder », avec l’idée d’en faire un jour un parc départemental. En attendant, l’île reste toujours la propriété de Michel Giboire qui a établi sa résidence secondaire dans les anciennes pêcheries.