Tarbes : Deux policiers de la Bac menacés de mort sur leurs téléphones de service

ENQUETE Le correspondant connaissait des tas de détails sur la vie privée des fonctionnaires

H.M.
— 
Un policier de la BAC (brigade anti-criminalité) . (Illustration)
Un policier de la BAC (brigade anti-criminalité) . (Illustration) — SYSPEO/SIPA

Une enquête a été ouverte à Tarbes, dans les Hautes-Pyrénées, après que deux policiers de la brigade anticriminalité ont reçu une série d’appels et de SMS malveillants sur leurs téléphones de service. Selon La Nouvelle République des Pyrénées, un interlocuteur a passé d’abord plusieurs appels assez inintelligibles au moment où les deux policiers ont allumé leurs portables à la prise de leur service de nuit.


Ensuite, les SMS de menace se sont multipliés, leur conseillant de ne pas mettre les pieds « à la cité ». Le correspondant connaissait l’adresse personnelle des fonctionnaires, la marque de leur voiture personnelle et, plus inquiétant, les prénoms de leurs enfants.

Les deux policiers ont déposé plainte pour menaces de mort sur personnes dépositaires de l’autorité publique.