TGV : La SNCF mise sur le Lyon-Paris pour se relancer

CHEMIN DE FER La SNCF remplacera progressivement ses rames et proposera de nouvelles options sur la liaison Lyon-Paris début 2022, avec une attention portée sur ses 40 % de voyageurs d'affaires

Jennifer Lesieur
— 
Dans une nouvelle rame du TGV Inoui.
Dans une nouvelle rame du TGV Inoui. — LETIZIA LE FUR
  • La liaison ferroviaire Lyon-Paris a doublé sa fréquentation depuis sa mise en service il y a 40 ans ; c'est l'une des plus denses du réseau SNCF.
  • De nouvelles offres vont être mises en place sur les TGV Inoui de la ligne en 2022, à commencer par de nouvelles rames et des options pour voyageurs d'affaires.
  • Le TGV M, actuellement en construction, reliera Paris à Lyon en 2024.

Relier Lyon à Paris en deux heures : cet exploit perpétué depuis 1981 est devenu courant pour les voyageurs ferroviaires français. « Le TGV Paris-Lyon a 40 ans, c’est la ligne historique de la grande vitesse en France », rappelle le service communication de la SNCF à 20 Minutes. « Le nombre de clients a doublé depuis, et aujourd’hui, TGV Inoui propose 22 allers-retours quotidiens entre les deux villes, Ouigo en propose deux. »

Des rames neuves, des places repensées

Forte de cette fréquentation, la SNCF a développé en 2021 une nouvelle offre de services qui ira plus loin en 2022, avec des rames neuves ou rénovées qui remplaceront progressivement les rames actuelles. Les 556 places au lieu de 510 offriront des sièges plus confortables, de nouveaux équipements et une ambiance lumineuse repensée. Les 17 nouvelles rames comprendront deux espaces vélo, quatre places pour personnes handicapées, moins d’espaces carrés, et un port USB par siège.

Etant donné que 40 % des voyages réalisés avec TGV Inoui entre Paris et Lyon sont pour motifs professionnels, la SNCF a concentré ses efforts sur la classe Business Première, « une voiture à part » qui propose depuis octobre une nouvelle offre de restauration, incluse dans le prix du billet, et un hôte disponible pendant tout le trajet. En 1re classe, le fauteuil sera réagencé en espace de travail avec une tablette supplémentaire, une meilleure inclination du siège, un éclairage à intensité variable et une liseuse.

La ligne bénéficiera du nouveau TGV M en 2024

La 2e classe restera presque identique, et bénéficiera d’un nouveau portail wi-fi plus proche des familles, avec des jeux en ligne, des podcasts… La connexion au wi-fi, souvent chaotique dans les trains, « s’appuie en cas de défaillance sur la 4G dont le maillage est assez important sur cette ligne ». Ceci dit, « pouvoir être connecté au wi-fi à 300 km/h, cela reste une prouesse technique », rappelle le service communication.

Cette ligne pionnière Paris-Lyon sert aussi de laboratoire pour tester de nouveaux services avant de les déployer à d’autres destinations. « Nous y avons testé le service à la place, notamment, et les premiers tests de connectivité à l’époque où c’était encore balbutiant. »

Surtout, elle sera la première ligne qui bénéficiera du TGV M, fin 2024. Son allure profilée, proche du Shinkansen japonais, abritera une grande capacité de modularité : les sièges pourront être configurés pour adapter l’espace en fonction des besoins. Et l’enfant qui bourre de coups de pied le dossier de votre siège pendant deux heures ne sera plus qu’un souvenir du passé.