Loiret : Une nouvelle version du violentomètre adaptée aux enfants

OUTIL L'outil était initialement destiné à lutter contre les violences conjugales

20 Minutes avec agence
14 enfants sont décédés des suites de violences intrafamiliales en France l'an dernier.
14 enfants sont décédés des suites de violences intrafamiliales en France l'an dernier. — pixabay

Le Loiret se mobilise toujours plus pour tenter de mettre fin aux violences intrafamiliales. Le département avait déjà adopté le violentomètre, un outil pour aider à mesurer les violences conjugales. Il est notamment apparu sur des emballages de pain ou des sacs de pharmacie partout en France.

Cet outil est gradué, du vert pour « tout va bien », au rouge « demander de l’aide », en passant par le orange « vigilance, dire stop ». Il s’adresse aux victimes mais aussi à leur entourage et même aux auteurs de ces violences. Il a été adapté aux enfants, rapporte France 3 Centre-Val-de-Loire. Car ces derniers sont également victimes de violences intrafamiliales. Quatorze en sont morts en France en 2020.

Aider les enfants à verbaliser

Le nouveau violentomètre se présente sous forme de réglette plastifiée et graduée mise au point avec des psychologues. Ce projet a vu le jour grâce à Florence Galzin, vice-présidente du Département en charge de la jeunesse et de la protection de l’enfance, et à des professionnels du domaine dans le Loiret.

Cette version du violentomètre a deux ambitions : faire prendre conscience aux adultes de l’impact psychologique des violences conjugales sur les enfants et aider les jeunes victimes à verbaliser ces violences. L’impact de l’outil sera difficile quantifiable mais Florence Galzin espère « toucher au moins une dizaine d’enfants, ce sera bien ».