Lyon : la Recyclerie sportive vise le trophée du zéro déchet

DURABLE La Recyclerie sportive, ouverte depuis la rentrée à la Duchère, vend du matériel de sport d’occasion provenant de distributeurs ou de dons. L'association sensibilise également au zéro déchet à travers des ateliers participatifs autour du sport et du développement durable

Jennifer Lesieur
— 
La Recyclerie sportive propose des raquettes, chaussures et vêtements pour tous.
La Recyclerie sportive propose des raquettes, chaussures et vêtements pour tous. — J.L. / 20 MINUTES
  • Au cœur de la Duchère, l’association la Recyclerie sportive donne une seconde vie au matériel de sport issu de dons ou d’invendus.
  • Le lieu, qui comporte aussi un atelier participatif de réparation de vélos, veut faciliter l’accès au sport pour les bourses les plus modestes.
  • Des ateliers de sensibilisation au zéro déchet seront suivis de nouvelles initiatives, pour continuer à créer du lien dans le quartier et au-delà.

Vous êtes plutôt judo ou patinage ? Boxe ou tir à l’arc ? Le tennis vous démange, le petit qui grandit doit changer de crampons, et votre dos apprécierait un peu de musculation ? Autant d’investissements dans un équipement de sport, lequel finira au fond d’un placard lorsqu’on aura préféré le rugby, le tennis ou le canapé… A force, le matériel abandonné s’accumule alors qu’il pourrait servir à d’autres. C’est dans cette optique que la Recyclerie sportive a ouvert à la rentrée, dans deux grandes boutiques du quartier de la Duchère, à  Lyon.

« Ici, nous réemployons le matériel sportif, quel que soit le sport, et il y en a beaucoup », se réjouit Alexandra Pinto, gérante du lieu. « Nous le collectons soit auprès de distributeurs spécialisés, soit de particuliers, qui peuvent nous déposer leurs affaires. » La boutique, réaménagée selon les arrivages, présente des raquettes, chaussures, vêtements, du club de golf au banc de musculation. Le tout en très bon état, voire neuf, et bien sûr à bas prix.

Une forte demande locale

A la Duchère, « les gens ont moins de moyens que dans d’autres arrondissements, et la pratique du sport ne doit pas être freinée par l’aspect financier », poursuit Alexandra Pinto. D’autant plus dans un quartier hélas plus connu pour sa délinquance que pour son réel potentiel sportif. « La Duchère a plus d’infrastructures sportives qu’ailleurs : la piscine, les stades de foot, la halle d’athlétisme, le gymnase… » détaille la gérante de l’association.

Les objets que les deux salariées et les bénévoles ne peuvent remettre en vente, comme les casques de vélo ou les cordes d’escalade, sont réutilisés pour fabriquer des paniers, des tapis, des bracelets lors d’ateliers créatifs. « Nous proposons des animations de sensibilisation, sur le zéro déchet du sport. C’est infini tout ce qu’on peut faire avec une chambre à air ! A terme, on aimerait vendre ces articles en boutique. »

La Recyclerie fonctionne par adhésion : 5 euros par an pour pouvoir acheter en boutique. La majorité des adhérents sont des habitants du quartier qui passent régulièrement pour les prix de l’asso : les vélos pour enfants et les sports de combat sont très demandés. Mais aussi pour son autre partie : un atelier de réparation de cycles, ou plutôt de « coréparation » : « On apprend au client à réparer son vélo, en lui mettant les outils à disposition. Nous voulons aussi transmettre un savoir, inviter à prendre davantage soin de son vélo »… et ainsi éviter la surconsommation.

Un lieu de vie pour créer du lien

Très vite, l’initiative de développement durable est devenue un lieu de vie pour le quartier. La mezzanine baignée de lumière au-dessus de l’atelier accueille des cours de yoga, deux fois par semaine à l’heure du déjeuner, à tarif abordable. « Nous proposons un créneau de yoga dynamique, et un autre de yoga doux où viennent des personnes plus âgées : ce qui nous amène un public vraiment varié, qui peut se rencontrer », constate Alexandra Pinto. Récemment, un espace a été mis à disposition pour mettre en place une AMAP, « avec, là aussi, l’idée de créer du lien. »

L’inauguration officielle aura lieu le 17 novembre, en présence des élus qui soutiennent le projet : la Recyclerie sportive a remporté le mois dernier un appel à projets sur la réduction des déchets organisé par la métropole de Lyon. En espérant fédérer assez pour augmenter ses effectifs, et partager plus largement son esprit d’équipe.