Covid-19 : Oui, la rémunération des médecins vacataires en centre de vaccination va diminuer

FAKE OFF Des utilisateurs de Twitter relayent un tableau portant sur la rémunération des médecins exerçant en centre de vaccination anti-Covid-19

Alexis Orsini
— 
Un centre de vaccination (illustration).
Un centre de vaccination (illustration). — SYSPEO/SIPA
  • Les médecins vacataires en centre de vaccination anti-Covid-19 seront-ils bientôt incités indirectement à pratiquer cet acte médical dans leur cabinet ?
  • C’est ce qu’affirment plusieurs internautes en relayant un tableau indiquant le forfait de rémunération de ces professionnels, qui baisserait de 105 euros à 80 euros de l’heure en centre de vaccination, à compter du 8 novembre.
  • Ce changement sera bien effectif au 8 novembre, comme l’indique une note consultable sur le site du ministère de la Santé.

« La Sécu baisse de 20 % la rémunération des libéraux en centre de vaccination [anti- Covid-19] », « La rémunération en centre de vaccination baisse de 105 à 80 euros de l’heure pour les libéraux »…

Sur Twitter, une même capture d’écran d’un tableau récapitulatif du « montant des rémunérations forfaitaires des professionnels de santé libéraux en centre de vaccination applicables à compter du 8 novembre 2021 » est relayée par plusieurs internautes… qu’ils déplorent ou se réjouissent de ce supposé changement forfaitaire.


D’après ce document, les « médecins libéraux ou exerçant en centre de santé » se verront rémunérer, toujours à compter du 8 novembre, « 320 euros par demi-journée d’activité d’une durée minimale de quatre heures ou 80 euros de l’heure » et, en cas de travail le samedi après-midi, le dimanche ou les jours fériés, « 420 euros par demi-journée d’activité ou 105 euros de l’heure ».

FAKE OFF

Ce tableau est authentique : il émane du Centre opérationnel de régulation et de réponse aux urgences sanitaires et sociales (Corruss) et peut être consulté en version PDF sur le site du ministère de la Santé.

On trouve aussi, dans ce document, quelques explications quant à ce changement de rémunération des médecins généralistes opérant en centre de vaccination anti-Covid-19 – celle-ci étant bien, jusqu’au 8 novembre 2021, de 105 euros de l’heure en semaine, comme l'indiquait notamment la Fédération nationale des centres de santé (FNCS) en février 2021.

« La campagne de vaccination contre [le] Covid-19 a vocation désormais à se dérouler très majoritairement en ville, au sein des structures d’exercice de droit commun. Les médecins, pharmaciens, infirmiers, sages-femmes, et biologistes médicaux ont ainsi vocation à participer au sein de leurs cabinets, officines ou laboratoires, à la campagne de vaccination, et en particulier à proposer la dose de rappel à ceux de leurs patients qui y sont éligibles », débute cette note en date du 29 octobre 2021.

Un changement visant à « limiter les effets d’éviction » d’autres actes médicaux

« La possibilité désormais offerte à l’ensemble de ces professionnels de commander chaque semaine, sans limite quantitative, l’ensemble des vaccins disponibles en France, doit favoriser cette évolution, gage de proximité et de confiance pour les patients. […] Cette évolution [tarifaire] vise à rapprocher les rémunérations proposées en centre de vaccination des niveaux de rémunération de droit commun, et à limiter ainsi les effets d’éviction actuellement observés au détriment d’autres actes de prévention et de soins. », poursuit ce texte.

Avant de préciser, en guise de conclusion, que « les rémunérations proposées aux professionnels de santé salariés ou agents publics, retraités ou étudiants exerçant en centre de vaccination », elles, restent « inchangées ».