Gare à cette vidéo tronquée de Jean Castex appelant à « ne pas tomber malade » pour soutenir l’hôpital

FAKE OFF L’extrait tronqué d’une intervention de Jean Castex remontant à octobre 2020 circule sur les réseaux sociaux

A.O.
— 
Le Premier ministre Jean Castex (illustration).
Le Premier ministre Jean Castex (illustration). — MATHIEU PATTIER/SIPA
  • Jean Castex a-t-il conseillé aux Français de « ne pas tomber malades » pour ne pas aggraver la situation des hôpitaux publics, confrontés à un manque de soignants ?
  • De nombreux internautes en sont convaincus, sur la foi d’une séquence vidéo virale dans laquelle le Premier ministre enjoint bien ses compatriotes à « ne pas tomber malade » pour « soulager l’hôpital ».
  • Cet extrait est authentique, mais il est tronqué et utilisé hors contexte : il remonte en réalité à octobre 2020, lors d’une visite de Jean Castex à Marseille. Ce jour-là, il avait appelé à respecter les gestes barrières et autres mesures de prévention contre le Covid-19 pour prévenir les contaminations.

A en croire les réseaux sociaux, le Premier ministre, Jean Castex, viendrait de lancer une déclaration totalement absurde lors d’une apparition publique au côté de son ministre de la Santé.

« Pardi, cher Olivier Véran, pourquoi ne pas y avoir pensé plutôt. Merci Jean Castex d’être là pour apporter LA solution. Et oui, face à la crise de l'hôpital, et aux manques de soignants : ne tombez plus malade », se moque ainsi un utilisateur de Twitter, en relayant, comme de nombreux internautes, une même séquence vidéo.



Celle-ci, tirée d’un sujet de Franceinfo intitulé « Jean Castex au chevet du monde hospitalier », montre le Premier ministre affirmer : « Bien entendu, une nouvelle fois, nous avons ensemble constaté que le meilleur moyen de les aider, de soulager l’hôpital, c’est de ne pas tomber malade ! De ne pas tomber malade ! Et ça, ça dépend de chacune et chacun… »

La coupure brutale de sa dernière phrase a cependant de quoi intriguer. Et pour cause : cette prise de parole n’a pas eu lieu récemment, alors que l’hôpital public est confronté à un manque important de soignants, notamment depuis l’entrée en vigueur de la vaccination obligatoire. Elle date en réalité d’il y a plus d’un an, à la veille du deuxième confinement national pour lutter contre l’épidémie de Covid-19.

FAKE OFF

Cette séquence remonte en effet au 24 octobre 2020, lors d’une visite de Jean Castex à Marseille, notamment au sein de l’Assistance publique – Hôpitaux de Marseille AP-HM). L’intervention complète du Premier ministre est visionnable sur la chaîne YouTube du gouvernement.

A partir de 1’50, il prononce bien la phrase devenue virale ces derniers jours, puis poursuit : « Et ça, ça dépend de chacune et chacun d’entre nous. Il faut à tout prix respecter les règles que nous avons édictées. Le couvre-feu, bien sûr, mais encore mieux : tous les gestes barrières, les mesures de protection, y compris chez vous, en famille, quand vous recevez des amis. »

« Il n’est pas interdit d’en recevoir ! On vous dit simplement de respecter les distances de sécurité, de porter le masque, de se laver les mains et de ne pas être trop nombreux, surtout dans des lieux fermés. C’est une bataille collective », ajoutait-il, en notant que la « progression de l’épidémie n’est pas terminée »… Quatre jours plus tard, Emmanuel Macron annonçait un nouveau confinement national, à compter du 29 octobre 2020.