Marseille : « Ça ne se fera pas », Benoît Payan enterre le projet d’Emmanuel Macron du libre recrutement d’enseignants dans des écoles

EDUCATION Début septembre, le président de la République avait annoncé l’expérimentation du libre recrutement des enseignants par les directeurs d’école

Alexandre Vella
— 
Benoît Payan et Emmanuel Macron, à Marseille, le 2 septembre.
Benoît Payan et Emmanuel Macron, à Marseille, le 2 septembre. — DOMINIQUE JACOVIDES-POOL/SIPA

L’annonce avait surpris son monde et avait été mal reçue par le monde enseignant. En septembre, Emmanuel Macron déclinait son plan « Marseille en grand » dans lequel il avançait l’expérimentation du libre recrutement d’enseignants dans cinquante « écoles laboratoires » de Marseille.

« Ça ne se fera pas », a répondu Benoît Payan, dans une interview accordée à La Marseillaise / Maritima. « Je pense que c’est une mauvaise idée. Je le lui ai dit », a poursuivi le maire de Marseille. « Je pense que cette idée est oubliée », s’est-il avancé.

Pour autant, le partenariat avec l’Etat au sujet de la rénovation des écoles est en bonne voie avec le vote, la semaine dernière, d’une première enveloppe de 254 millions d’euros par les députés