ICI Toilettes, l’appli qui veut faciliter l’accès au petit coin dans toutes les villes

ENVIE PRESSANTE Disponible à Nantes depuis juin, l'application ICI Toilettes géolocalise les WC publics les plus proches et donne aussi accès aux toilettes de commerçants

Frédéric Brenon
— 
Des toilettes publiques à Nantes.
Des toilettes publiques à Nantes. — F.Brenon/20Minutes
  • L'application met en valeur le réseau de toilettes publiques d'une ville.
  • Elle propose aussi des toilettes supplémentaires proposées par des commerces.
  • Sa solution est vendue clé en main aux municipalités.

Le sujet pourrait paraître futile. Mais la problématique urbaine qu’il affronte est, au contraire, « tout ce qu’il y a de plus sérieux », assure Thomas Herquin, l’un des trois cofondateurs d’Urban Services. Leur société, basée à Nantes, a lancé en juin l’application mobile ICI Toilettes. Gratuit, cet outil numérique permet de géolocaliser en un coup d’œil les toilettes (sanisettes, uritrottoirs…) disponibles d’une ville. « J’ai une envie pressante, je consulte mon smartphone et je n’ai qu’à suivre la carte pour me rendre rapidement aux sanitaires les plus proches. Plus besoin de tourner en rond en cherchant une solution. Et s’il y a un temps d’attente ou une anomalie sur l’équipement, l’appli saura l’indiquer », explique Thomas Herquin.

ICI Toilettes référence les toilettes publiques, « valorisant ainsi le réseau mis en place par les municipalités ». Elle permet aussi de faire remonter des « pannes ou défauts de propreté ». Mais son atout significatif est de proposer des toilettes supplémentaires grâce à des partenariats noués avec des commerçants. A Nantes, où ICI Toilettes fait l’objet d’une expérimentation de cinq mois jusqu’au 10 novembre, 15 bars et restaurants se sont ainsi engagés à « ouvrir leurs portes » pour soulager un besoin naturel, « sans contrepartie demandée au client ».

« Elle permet d’améliorer l’image d’une ville »

« On s’est rendu compte que de nombreux Français préféraient payer une consommation pour simplement accéder aux toilettes d’un café plutôt que de se rendre dans des toilettes publiques. La mise en avant de commerçants partenaires a donc du sens. C’est aussi une solution permettant aux collectivités d’offrir un meilleur service sanitaire, sans ajouter de WC publics. » Les commerçants référencés ne sont pas seulement ouverts d’esprit : ils perçoivent de l’application une indemnisation « comprise entre 150 et 250 euros par mois » et gagnent en visibilité.

Illustration de la géolocalisation de toilettes publiques.
Illustration de la géolocalisation de toilettes publiques. - ICI Toilettes

Pour financer tout ça, ICI Toilettes vend sa solution clé en main aux municipalités. Tarif annuel : à partir de 25.000 euros pour cinq commerces partenaires. Le double pour dix commerces. « Ça n’a rien d’excessif », estime Thomas Herquin, lequel sait sans doute que l’installation et l’entretien d’un seul WC public peuvent coûter aussi cher à une collectivité. Il poursuit. « La recherche de toilettes fait partie du top 3 des questions les plus posées à un office du tourisme. Tout le monde est concerné ! Ça peut être un vrai enjeu pour les familles avec enfants, les personnes âgées, ou les porteurs de handicap, entre autres. Pas moins de 200.000 personnes souffrent en France de pathologies qui nécessitent d’avoir accès aux sanitaires à tout moment. L’appli a donc une utilité immédiate mais elle permet aussi d’améliorer l’image d’une ville. »

Particulièrement utile à Paris ou à Marseille

Depuis le lancement de l’expérimentation à Nantes, l’appli recense 4.000 utilisateurs actifs et 6.000 connexions. « C’est au-dessus des prévisions », se réjouit Thomas Herquin, précisant que la plupart des utilisateurs sont « des utilisatrices ». Les dirigeants d’ICI Toilettes aimeraient voir le modèle se décliner dans toutes les grandes villes de France, comme cela se fait déjà en Allemagne avec une application similaire.

Pour l’heure, des discussions sont engagées avec Nantes, Toulon et Le Havre. Mais les cofondateurs rêvent de Marseille, particulièrement sous équipée, ou de Paris, qui accueillera les Jeux olympiques en 2024. « La capitale compte environ 400 toilettes publiques mais c’est loin d’être suffisant compte tenu du nombre de visiteurs. Les murs et portes souillés par l’urine y sont un véritable problème. Il y a beaucoup de choses à envisager avant les JO. »

Autres applications

Si elles ne proposent pas l’accès aux toilettes de commerçants partenaires, d’autres applis, plus ou moins abouties, permettent déjà de repérer des WC publics sur une carte grâce à l’ouverture des données numériques des villes. C’est le cas, par exemple, de « Où sont les Toilettes ? », de « Flush Toilet Finder », de « SitorSquat », ou encore de « Toilettespubliques.com ».