Toulouse : Un collégien roué de coups au cours d’un « 1, 2, 3 soleil » inspiré de « Squid Game »

JEUX DANGEREUX Près de Toulouse, des collégiens ont adapté « 1, 2, 3 soleil » à la cruauté de la série phénomène « Squid Game ». L’un d’entre eux a été tabassé, sa mère a déposé plainte

H.M.
— 
La séquence mortelle de la version "Squid Game" du jeu 1, 2, 3 soleil.
La séquence mortelle de la version "Squid Game" du jeu 1, 2, 3 soleil. — Netflix

« Celui qui bouge, on le tabasse ». La variante ultraviolente du jeu « 1,2,3 soleil » dans la série phénomène de NetflixSquid Game – où celui qui bouge est exécuté – déborde dans les cours de récréation. D’après les révélations de France 3 Occitanie, des collégiens d’un établissement de l’ouest toulousain ont décidé d’adapter les règles de ce jeu innocent lors d’une pause de midi le jeudi 14 octobre. Un des élèves a pris peur et a décidé de quitter la partie. Ses camarades ont jugé qu’il avait bougé, ils l’ont poursuivi, fait tomber et roué de coups. Sa mère a déposé plainte dans un commissariat toulousain et la principale de l’établissement a confirmé à France 3 que « le jeu a dégénéré » et que « des procédures disciplinaires sont engagées ».

Des messages d’alerte

Jean-Michel Blanquer, le ministre de l’Education nationale, s’est déjà inquiété à plusieurs reprises de l’influence de cette série interdite aux moins de 16 ans et a transmis des consignes de vigilance aux chefs d’établissements. Plus près de Toulouse, les gendarmes du Tarn ont lancé un appel sur Facebook indiquant que « des comportements inspirés de #squidgame [étaient] observés dans les écoles » et exhortant les parents à sensibiliser leurs enfants.